Oubliant sa vocation d'ouverture à la réflexion intérieure et à la contemplation, notre enseignement littéraire se fait citoyen et engagé. On y apprend à rédiger des pladoyers pour la justice sociale plus qu'à comprendre les détours du coeur humain.
34b2bb307adfcd0cf285e140995e0f70.jpg
L'un des sujets des 1e Economiques et sociales utilise la description d'un égoïste glouton et sans gène par La Bruyère, un poème de Prévert où un affamé tue pour deux tartines un café-crême et une chose vue de Victor Hugo allant à la chambre des pairs. Touché au coeur par ces contrastes entre misère et égoïsme l'élève doit ensuite répondre à cette question : "Ecriture d'invention (16 points) A son arrivée à la Chambre des Pairs, le narrateur, sous le coup de l'émotion, prend la parole à la tribune pour faire part de son indignation et plaider pour plus de justice sociale. Vous rédigerez ce discours." Il ne devrait pas tant se fatiguer. Le discours existe déjà. Hugo aurait pu l'entendre six ans avant, il a été prononcé par un député ultra-royaliste et donc ultra-social, Alban de Villeneuve Bargemont. Préfet de Charles X il fut le premier à décrire la misère produite par la très révolutionnaire et très libérale loi le Chapelier. Député il fut le premier à la dénoncer à la tribune pour demander à la gauche de renoncer un tout petit peu aux avancées de la liberté révolutionnaire: pas de travail à moins de huit ans. Hugo s'intéresse à la misère parce qu'il vient du parti ultra-royaliste. Hugo l'oublie pour passer du côté de la révolution, du sentimentalisme et de l'inefficacité. Avec cela notre pauvre élève - Votera à gauche - Aura vaguement retenu qu'il faut être sensible à la justice sociale. - Sans se demander qu'est sont les meilleurs moyens de s'en approcher. Il ne saura jamais que c'est "l'extrême droite" royaliste qui a doné toutes les bases du combat efficace contre les injustices sociales (assurances sociales, conventions collectives, congés payés, salaire minimum, allocations familiales). Ni les programmes, ni la plupart des enseignants ne lui en auront parlé. Le discours de Vileneuve Bargemont et un dossier complet de liens sur le sujet.