Obama et Sarkozy, des plans de sauvetage en trompe l'œil
Sept cent milliards sont sortis du chapeau de Barack, et trois cent autres de la réserve financière devraient permettre de fournir une contrepartie aux actifs toxiques du marché immobilier. Tout ceci est bien beau mais un certain nombre d'élus républicains craignent une faillite directe de l'Etat américain. Chaque ménage de ce pays doit en effet maintenant 700 000 dollars Les ménages ont réduit leur dette de 2% mais l'Etat lui a augmenté la sienne de plus de 9% en trois mois sans que l'économie américaine aie les moyens de la rembourser un jour et que cela puisse relancer la consommation.

Notre hyper président a cherché à « faire de la pédagogie » dans son discours de Saint Quentin.
Entre les lignes on voit surtout qu'il n'a pas les moyens d'aller aussi loin que les américains dans la fuite en avant de l'endettement. Peut être à cause des avertissements de la commission européenne pour risque de déficit excessif.
Il n'a en effet annoncé que peu de choses hier : des commissaires à la réindustrialisation chargés de distribuer des prêts, un vague projet de taxe carbone pesant sur les importations mais qui rique d'être considéré comme protectionniste par l'Union Européenne ou l'OMC.
Il annonce aussi 1,5 milliards pour l'alternance, très bien mais sans réforme réelle de l'Education nationale et de l'orientation des élèves cela sera tout à fait inefficace.
Sarkozy enfourche en effet le thème de la lutte contre les bonus et les stock options, alors que les sommes en jeu ne représentent que 0,1% de l'actuelle bulle de crédit.
Si on veut vraiment se soucier ce ceux qui jettent l'argent par les fenêtres, on peut s'intéresser au coût des voyages publicitaires présidentiels. Un officier de gendarmerie expliquait sur le site d'Yves Daoudal qu'à Valence le président avait utilisé un airbus, bloqué une autoroute, mobilisé 1265 gendarmes et offert un cocktail à trois mille personnes. A Saint Quentin ils étaient 4000 à l'écouter.

Quelles sont les premières victimes de la censure globale d'internet en Australie ?
Pas de surprise, ce sont les sites les plus dangereux
Le sites pro-vie.
Un internaute a été condamné à 11000 dollars australiens soit 5684 euros pour avoir posté sur un forum le lien vers un site pro vie mis sur la liste noire des sites interdits. Il est très facile d'être mis sur cette liste. Le site Abortion TV com l'a été à la suite d'une plainte pour avoir mis en ligne des photos d'enfants avortés.

La visite du Pape sous le regard de la presse africaine
« Réussite insolente » pour le « Cameroun tribune ». Le Pape a montré son amour pour les « damnés de la terre » en recevant avec sont tempérament tout en retenue et le regard ardent les démonstrations bruyantes et sincères et africaines.
Deux petites phrases ont suffi à éclipser le message du Pape et la préparation du synode des évêques africains
Les médias occidentaux et français ont prétendu parler au nom des africains et des victimes du sida alors qu'ils montraient surtout à quel point l'Europe peut actuellement nier la dimension spirituelle du monde.

Quand le ministère veut apprendre l'usage d'Internet aux collégiens
Il leur propose de résoudre des énigmes sur le développement durable. Par le biais d'un jeu concours, des 6e et 5e doivent utiliser « intelligemment » blogs et moteurs de recherche avant de devenir des « créateurs de contenus responsables ».
Non seulement c'est politiquement correct, mais c'est commercial. Le site soutenu par le ministère est en fait vendu par une société privée, et vingt des vingt et une étapes du jeu conseillent d'utiliser Google.