Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« novembre 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

11 11 2009

Le 11 novembre est venu trop tard pour empêcher la floraison du totalitarisme

Le 11 novembre est venu trop tard. S'il avait réussi à faire la paix en 17 l'empereur Charles 1er d'Autriche aurait acquis une immense popularité et le modèle catholique Austro-Hongrois aurait été le phare de l'Europe.
Il a été remplacé par des totalitarismes meurtriers dont parle Jean Philippe Chauvin.

La volonté de paix pour sortir de la guerre de 14-18 de ce prince chrétien s'est heurtée aux calculs sournois des allemands et des laïcs français.


Les morts du XXe siècle, en rouge victimes du communisme, en brun du fascisme, d'après l'excellent Historical Atlas of the Twentieth Century de Mattheu White

Jean Sévilla publie une biographie du bienheureux empereur Charles Ier d'Autriche et lance une association en faveur de la béatification de son épouse Zita : http://www.beatification-imperatrice-zita.org/

11 11 2009

Les deux patries de Jean de Viguerie

La tromperie a culminé avec les guerres, et surtout celle de 1914-1918. On a dit aux Français en 1914 « C’est la guerre du droit » et ils l’ont cru. Et surtout ils ont cru que la « guerre du droit » était vraiment la guerre de la France. Alors ils ont engagé tout leur courage, et sont allés se faire tuer par centaines de milliers pour le seul avantage de la patrie révolutionnaire. Ces innombrables vies sacrifiées ont certes rendu à la France l’Alsace et la Lorraine, mais elles ont servi principalement l’expansion de l’idéologie des droits de l’homme. Un si grand holocauste aurait dû frapper d’horreur les survivants et leur inspirer la plus grande répulsion pour la divinité avide de ces sacrifices sanglants. il n’en fut rien. Citation tirée du site Contra Impetum Fluminis

Lire la suite

09 11 2009

Chute du mur de Berlin, subversion communiste et mensonges de Gorbatchev révélés par les archives soviétiques

En ce temps de commémoration de la chute du Mur il est bon de relire un livre qui révèle une grande part des délibérations les plus secrètes du pouvoir soviétique : Un jugement à Moscou de Valdimir Boukovski. Quel homme merveilleux que ce Gorbatchev qui a ouvert le mur de Berlin et libéré des pays d'Europe de l'est du communisme. Les archives les plus secrètes des délibérations du Comité Central du Parti Communiste de l'URSS Révélées par le dissident Boukovski racontent une toute autre histoire. Fausse "détente" gorbatchévienne préparée de longue date par le KGB, soutien au terrorisme international passant en particulier par la RDAet subventions aux partis communistes, au delà même de ce que disaient les anti communistes et misères secrètes d'un système en faillite qui n'arrive même plus à fournir 30 000 tonnes de viande aux polonais. Ce livre du dissident Boukovski est aussi une leçon de résistance anti totalitaire.

Lire la suite

09 11 2009

Face à la chute du mur de Berlin, la dangereuse complicité de mitterrand avec le communisme

Le refus par François Mitterrand d'accepter la libération de l'Europe de l'est est constamment influencée par deux facteurs essentiels : Le poids de l’idéologie socialise, nourrie de sa foi dans le « progrès » et par la tradition de complicité entre socialistes et communistes Sa haine des nations De son passé de droite conservatrice il est aussi resté des réflexes : l’obsession du maintien de l’ordre en Europe, étayée par d’excessives références au vieilles alliances révolutionnaires de la IIIe république et aboutissant au refus de tout changement. Source : citations de cette étude de Bernard Lecomte.

Lire la suite

Administration