Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« juin 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

27 06 2009

De la necessité de respecter l'histoire pour toucher les spectateurs

Le premier film fait honte à celui qui le regarde, n'arrchant ni sourire ni larme, et le second touche et ouvre l'esprit à de nouvelles profondeurs.

Il ne faut jurer de Rien, d'Eric Civanyan, lointainement inspiré de l'oeuvre de Musset, est un film raté avec pour acteurs Gérard Jugnot et le désastreux Jean Dujardin, qui ne sait rendre qu'un sourire niais ou une interrogation soucieuse.



Dans ce nauffrage bouffon et inepte, la trahison de l'histoire joue un rôle important.
Révolution caricaturée, gauchisme de pacotille et dialoques totalement anachroniques infusés d'une psychologie de lycéenne immature; l'absence de respect du réel, des circonvolutions de l'âme et de la cohérence d'une époque permet de comprendre pourquoi ce film ne peut pas vraiment nous émouvoir.

Dans l'Allée du Roi, au contraire, le respect de l'époque conduit au respect de l'âme et de ses nuances, et nous fait rentrer dans le destin incroyable de Françoise d'Aubigné, Marquise de Maintenon et seconde femme de Louis XIV.



Musique d'époque, un peu de danse baroque, des allusions littéraires et des phrases historiques bien placées n'alourdissent pas la perspective. Ces recherches d'un passé révolu rendent au contraire plus actuelle et plus nuancée le portrait d'une personnalité qui se découvre progressivement un destin.

Chercher le réel, chercher les racines pour les faire vivre et chercher l'âme vont ensemble.

05 06 2009

Un Obamâne qui ment sur la tolérance musulmane

Comment confier la première puissance mondiale à un homme qui dit des énormités dans ses discours, et qui a des conseillers qui ne vérifient pas le texte de ses discours.

...

Il dit ceci : «L'Islam a une fière tradition de tolérance. Nous le voyons dans l'histoire de l'Andalousie et de Cordoue pendant l'Inquisition.» (via Daoudal)

La (in)tolérance musulmane en Andalousie ce sont les martyrs de Cordoue, massacrés pour avoir simplement proclamé leur foi.
Tolérance musulmane fidèle à l'enseignement du Coran toujours en 976 quand le calife Al Mansur, suivant une pratique constante dans l'islam, fait brûler les ouvrages dissidents de la bibliothèque du Calife.
Tolérance encore quand les almoravides et les almohades persécutent et chassent les derniers chrétiens d'Al Andalous ou quand ces derniers persécutent Avéroës pour hérésie.

L'inquisition catholique était bien moins féroce et totalitaire qu'on ne l'a dit
Elle naît au début du XIIIe siècle, au moment où juifs et chrétiens ont pratiquement disparu du royaume de Grenade, dernier vestige de Al Andalous.
L'Alhambra est très beau, mais ce n'est pas un monument de la Tolérance.

Et Barack Hussein Obama est un menteur qui a commencé son mandat en spoliant les ouvriers de GM au profit des banquiers.

Administration