C'est un cauchemard, je le vois partout. Cette publicité associe ce dictateur inepte et le film "la marche de l'empereur".

Via Petrus Angel.

Pardon pour les passionnés du drapeau et de l'aventure napoléonienne, je suis bien trop démocrate pour apprécier Napoléon. Je préfère encore le Talleyrand pacificateur de l'Europe au Congrès de Vienne. Je lis avec passion la geste des résistants soulevés contre"l'ogre", mais aussi les joyaux de propagande que sont les proclamations de Bonaparte a ses armées (dossier révolution et Napoléon). J'avais commis sur mon ancien blog un autre post blasphématoire que voici

En souvenir des inoubliables promesses de Villepin, mirobolant ministre premier du relèvement de la France, le souvenir de ses prédécesseurs des 100 jours et de leur popularité.
medium_nap_pue.jpg
Le maréchal Ney, après avoir oublié ses promesses au à Louis XVIII prète serment de fidélité à Bonaparte sur le champ de Mai. Hélas le serment de Ney se transforme en serrement de nez quand se penche sur son sujet et dit « je JURE que ça sent la violette »
medium_nap_fuit.jpg
Le Grand Homme, était pour l’époque, non seulement un dictateur, ennemi de la liberté de la presse et dévoreur d’hommes, mais aussi un lâche. Pour cette gravure Napoléon, contrairement à sa garde « se rend et ne meurt pas ». Il « se sauva d’Egypte, d’Espagne, de Moscou, de Leipsic et de Mont Saint Jean (Waterloo) »
medium_nap_ecrase.2.jpg
Ce qui explique l’attente de Royauté des français de 1815 Images tirées de « la caricature contre Napoléon » Aujourd’hui la fleur de lys n’est pas morte, chez ce professeur, dans ces réflexions institutionnelles et dans ce journal qui parle de droit syndical