Sont Les nouvelles épreuves du capes sont décrites ici par le président du Jury.

Il s'agit d'augmenter la part de l'épistémologie et de la didactique. L'histoire des grands courants de pensée historiques et géographiques et la connaissances des différentes formes de cours auront une place bien plus importante que dans l'ancien système. Les limites seront bien plus floues puis que l'épistémologie sera présente dans les épreuves d'écrit et dans les leçons orales sur documents.

La dissertation passe de 30 à 25% des coéfficients.
Espistémologie et connaissances des programmes appliqués à une situation d'enseignement de niveau lycée passent de 25 à 50 % des coéfficients avec la transformation de la leçon en une exploitation de documents présentés comme s'ils étaient montrés en cours.

La liberté pédagogique est gravement menacée par ce système. L'épistémologie fera hésiter à présenter positivement des courants historiques minoritaires et il faudra bien du courage en didactique pour faire un éloge du cours magistral.

Passant l'Epreuve sur dossier, ancêtre de ce nouveau modèle, j'ai été interrogé sur le négationnisme du génocide des juifs, et j'ai dù "préciser ma position" ( note de PE pour Veille Education ).

Présentation complète des nouvelles épreuves en cliquant sur ce lien

 

Lire la suite