Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« septembre 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

29 09 2009

La loi Carle et les trois scandales des inégalités scolaires

En réaction à ceci, et aux réactions honteuses de la gauche contre la liberté scolaire.

Le premier scandale n'est pas cette loi, mais le fait que les chrétiens de ce pays soient obligés de payer pour les écoles laïques alors que les non croyants ne donnent rien dans le sens inverse.
Cela fait bien longtemps que les français de seconde zone sont soumis à cet impôt discriminatoire.

Le second scandale est que financement des écoles primaires se fasse par école et non pas par élève à partir de la commune de résidence des parents.

Le troisième scandale n'est pas qu'il y ait des écoles libres, mais que les professeurs des écoles publiques ne soient pas libres de choisir les meilleures méthodes et de les partager entre eux sans attendre une circulaire ministérielle.

28 09 2009

Instituteur désobéisseur sanctionné

Erwan Redon a été sanctionné pour son refus d'être inspecté et d'appliquer les nouveaux programmes Darcos.
Il justifie son attitude de cette manière :

Si fonctionnaire je suis devenu, en acceptant une part de contrainte, ce n'est pas pour autant que je considère que je dois obtempérer devant tout ordre quel qu'il soit.
Dire non aux injustices, aux aberrations du quotidien scolaire, c'est refuser une somme de petites choses qui forment un tout hypocrite de l'école, invisible des passants, camouflée derrière la grille républicaine. 
»

Sa critique du principe de l'inspection s'appuie sur le fait que les nombreux documents demandés sont une manière d'imposer une pédagogie aux instituteurs.

Pour le sujet qui nous concerne, “ l’Inspection ”, la liste de documents que vous indiquez nous semblent orienter la pédagogie dans une seule direction alors que les choix professionnels en cette matière peuvent être nombreux. Nous reproduisons ci-dessous votre liste.
Registre de classe, emploi du temps ( note : ce sont les deux seuls documents réellement obligatoire relevant du contrôle du fonctionnaire.) ; programmation, en liaison au projet de classe ; Cahier-journal ; Fiches de préparation et supports pédagogiques depuis le début de l’année ; Gamme de travaux des élèves datés et corrigés ; Evaluation des élèves avec profil de la classe et précision des aides qui seront mises en place ; PPRE formalisés, signés par les partenaires ; Projet d’aide personnalisée, liste des élèves concernés, emploi du temps ; …la mise en place des nouveaux programmes… ;

L’exemple choisit (sic) démontre dans quelle attitude vous semblez vous trouver, orientant nécessairement la pédagogie des enseignantEs contraintEs par votre présence hiérarchique, à utiliser un outil dont il ne voit peut être pas l’utilité

Le syndicat anarchiste CNT-FTE enseignants diffuse un guide pratique du refus d'inspection.

23 09 2009

Le sénat ne règle pas les problèmes d'orientation scolaire.

Les sénateurs n'espèrent plus convaincre les conseillers d'orientation fonctionnaires et les filières de l'Education nationale de se préoccuper de l'entrée sur le marché du travail des élèves. Pour cacher leur impuissance, ils ont créé un nouveau poste de fonctionnaire : délégué interministériel chargé d'une mission de coordination, dévaluation et d'établissement de normes de qualités. Tout cela sera royalement ignoré par les fonctionnaires à qui il s'adressera.

16 09 2009

Des professeurs témoignent de la dégradation du métier d’enseignant.

Il semble que les écoles d’Etat soient véritablement devenues les écoles du vice et du crime, en France comme en Belgique.
D’après le site « veille éducation », un collégien de 14 ans est intercepté avec un couteau de cuisine alors qu’il se préparait à entrer dans la classe d’un professeur en menaçant de le tuer.
Son avocat prétend qu’il s’agit d’un appel au secours auquel on répond par la répression et qu’il faut l’excuser car ses parents sont divorcés et qu’il avait pris des antidépresseurs et fumé du cannabis avant son geste.
Selon le principal qui a tout de même porté plainte les cours ont repris dans la sérénité.

Est-ce un cas isolé ?
Jérôme Maufras, professeur d’histoire géographie au collège « ambition réussite » « Louise Michel » publie pour sa part un témoignage dans le « nouvel observateur ». Parmi d’autres aventures, Huit bombes à l’acide chlorhydrique explosent et le lendemain l’inspecteur d’académie déclare que l’incident ne représentait pas un « danger grave et imminent ».

Le gouvernement compte t’il faire quelque chose ?
Le ministre de l’Education Nationale annonce des augmentations de salaires pour les jeunes enseignants et pour les autres s’ils sont bien vus par les inspecteurs.

Est-ce un problème uniquement français ?
Le livre « madame vous êtes une prof de merde » publié par Caroline Charpot témoigne du fait que les violences racistes d’élèves d’origine immigrée et la politique de l’autruche des autorités sévissent aussi en Belgique.
Pendant ce temps là, le Saint Siège diffuse auprès des évêques sa lettre sur la liberté religieuse dans les écoles. Il y affirme que les élèves ont droit à un enseignement explicite et conforme à la doctrine catholique, contrairement à ce que fait le Québec. Il faut qu’ils puissent avoir accès à une formation aussi sérieuse que celle des autres matières pour apprendre à juger des valeurs morales et à connaître et aimer Dieu.

09 09 2009

La discrimination du moment, celle des élèves venus des écoles libres et catholiques

Celles des élèves de l’enseignement privé qui veulent rejoindre un lycée public parisien à la rentrée.
Contrairement aux annonces de l’ex ministre de l’Education Nationale, Xavier Darcos, la carte scolaire n’a pas du tout été supprimée, les dérogations ont simplement été multipliées, mais sans que les places disponibles dans les lycées pas trop dégradés ne soient augmentées.
C’est un logiciel dit « afflenet » qui répartit les élèves. L’institution que le monde entier nous envie annonce 11% d’élèves non affectés suivant leurs vœux, mais le site « parents en colère.net » signale qu’il y aurait 800 élèves venus du privé sous contrat non satisfaits ou affectés au hasard.
L’association « parents en colère » lance une enquête en ligne, une pétition et porte plainte auprès de la halde.

05 09 2009

L'IUFM obligatoire avant les concours se met en place discrètement.

Les décrets d'application de la réforme des IUFM élaborée par Xavier Darcos sont publiés en toute discrétion.

Les stages de pédagogie prévus avant les concours se mettent en place pendant la concertation sur le contenus de la réfome/

Il s'agit de transfèrer personnels chargés de suivre la manière dont les jeunes professeurs construisent leurs savoirs sur la pédagogie des IUFM, après les concours à l'université où ils offcicieraient avant les concours et donneraient un diplôme de pédagogie obligatoire pour se présenter aux concours.

Cette réforme est l'une des causes principales des contestations étudiantes de l'an dernier,

04 09 2009

La guerre des pédagogies à travers la presse française de la rentrée.

Alors que Natacha Polony, ancienne journaliste de "Marianne" et sympathisant du mouvement de Jean Pierre Chevènement et maintenant au Figaro se fait l'écho du succès auprès du public de méthodes centrées sur la transmission des connaissances,

Le journal "La Vie" publie un dossier en faveur de méthodes "innovantes" et tournées vers la construction des savoirs par les apprenants.
L'introduction de ce dossier souligne que "Des expériences intéressantes se mettent aussi en place dans le privé. Et notamment dans des établissements catholiques".

Jeanne Smith dans "Présent" souligne que l'apparente "victoire des traditionnels" cache un certain nombre de leurres.

Autre « victoire » des traditionnels : la réforme des IUFM, vecteurs privilégiés de toutes les pédagogies constructivistes. Le Figaro précise néanmoins que la réforme en cours du lycée donne plutôt l’avantage à celles-ci : un coup à droite, un coup à gauche…

Tout cela demande cependant à être analysé de plus près. La réforme en cours de la formation des maîtres, par exemple, ne garantit pas contre un simple transfert des « pédagogistes » vers les structures universitaires, tandis qu’une nouvelle matière aux contours incertains prend de plus en plus de place dans le cursus : « Connaissance du système éducatif ». Ou : comment se repérer et aider les jeunes à se repérer dans le labyrinthe des filières, des options, des formations. Ce n’est pas cela qui permettra à de jeunes enseignants de transmettre des « fondamentaux » qu’ils n’ont eux-mêmes souvent pas reçus…

Mais il y a une sorte de consensus médiatique sur le fait qu’à force d’alertes et de mobilisation, les choses changent dans le primaire et que le temps des aberrations pédagogiques est révolu. S’il est vrai que dans certaines matières des points ont pu être acquis, ...  les leurres se multiplient.

On voit ainsi fleurir des méthodes de lecture qui se prétendent « alphabétiques » ou « syllabiques » et qui, vues de près, ne le sont que partiellement ou pas du tout, ou alors qui compliquent l’accès à la lecture. On peut citer ici rapidement des manuels qui voudraient avoir la cote dans les milieux de l’enseignement hors contrat, comme le Manuel de lecture de la Librairie des écoles (dirigée par un proche de SOS Education) ou En route vers la lecture publiée par les éditions médicales Grego. Avec les meilleures intentions du monde, sans doute, les divers auteurs sacrifient à la mode des pédagogies visuelles et de reconnaissance qui sont à la base de la lecture globale, non analytique et non consciente. Il en va ainsi de la reconnaissance de lettres au sein de mots que les enfants ne sont pas en mesure de lire, ou de l’apprentissage global de « mots outils » (comme « et » et « est » appris en même temps sans analyse dans le Manuel de lecture).

 

03 09 2009

Rentrée scolaire d'une Education Nationale en plein malaise

Pour inverser la tendance de mauvais résultats aux examens, des journées de l'excellence ont été organisées, avec conférences de réflexion et remise solennelle de prix aux meilleures élèves des écoles publiques et privées.
Ces journées ont bien eu lieu, mais au Sénégal et vélos ou motocyclettes étaients offerts aux prix d'excellence. En France, c'est le malaise.
Le ministère affiche des chiffres mirobolants de 50% de mentions au bac, alors que les auteurs d'un livre fameux qui disaient que le niveau monte ont changé d'avis.
Les consignes sont claires, réduction massive des redoublements, fermeture de toutes les passerelles dites « descendantes » des filières longues et générales vers les filières techniques et courtes, il faut que les élèves restent le plus longtemps possible à l'école, et atteignent un « niveau » scolaire, sans pour autant avoir des examens ou des compétences réelles.
Dans la réalité le retour sur investissement des dépenses scolaires est désastreux.
Un rapport de l'OCDE montre que la France dépense bien plus que la moyenne : 46 000 euros contre 28 000 à la maternelle par exemple, mais que les résultats sont eux inférieurs à cette moyenne des pays développés.
Avec cela on paye de très nombreux professeurs, qui refusent des classes trop nombreuses car ils n'ont plus les moyens disciplinaires d'y enseigner dans le calme.
L'OCDE montre aussi que le niveau des salaires de la majorité des professeurs est plus faible que dans les pays voisins, entre 1400 et 3000 euros nets pour les instituteurs et les certifiés.
La priorité aux quartiers pauvres est elle aussi fictive, surtout dans les écoles primaires, financées par des communes moins riches que la moyenne.
Le malaise des professeurs vient aussi d'une gestion du personnel brutale qui donne les postes les plus difficiles aux débutants ou les balade pendant plusieurs années.
Les chiffres du malaise scolaire cachent pourtant le « bonheur d'école » dont parle Marc le Bris dans son dernier livre. Il montre l'efficacité d'un retour à une enseignement qui veut transmettre du savoir.

Administration