A celui qui a fait fructifier ses 5 talents, Jésus en promet 5 autres, et celui qui a enfoui ce qu'il avait reçu se voit enlever même ce qu'il avait

Quand la lecture de la Parole de Dieu est terminée, tous les paroissiens disent bien sagement « Nous te rendons grâce Seigneur », mais ils doivent frissonner intérieurement.

« Mais, et mes talents qu'en ai je fait? »

Notre curé modeste et génial attirait notre attention sur un mot oublié de ce texte.
« j'ai eu peur », Celui qui enterre son talent le fait parce qu'il se fait une image terrible de Dieu et qu'il en a peur.
Impossible alors de recevoir dans la louange le pain et les talents de ce jour sans se soucier de mesurer soi même la manière dont on fait des choses pour Dieu. Il ne s'agit pas de s'épuiser à produire 5 talents quand on en a reçu, mais de rester ouverts à toutes les occasions de faire fructifier les occasions que Dieu nous donne.