Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« avril 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

15 04 2008

Enrichis nous, nous qui sommes pauvres

Seigneur béni, présentez-moi
Un peu de votre richesse en ce mois qui enrichit tout.
Votre bonté en Avril s'étend sur tout.



Vous enrichissez et vous ornez
Les montagnes de gazon, la glèbe de semailles,
La mer de richesses, la terre de récoltes,
Le ciel d'astres joyeux, les vallées de fleurs.
Avril est bien l'ornement de la terre
Et la fête d'Avril (Pâques)
Est bien la parure de la Sainte-Eglise.

Source : Prière de Saint Ephrem pour la fin du jeûne du carême et le mois d'Avril, sur le site Cercle Syriaque. Image : Chez Luc photo Franck Kee.

03 04 2008

Où faut il placer ses doutes et sa foi ?

"Je peux douter sans cesse de ma capacité à assumer cette révélation reçue, de la capacité de l'Eglise à en faire quelque chose qui soit bon pour ce monde, mais je suis convaincue que je ne douterai jamais de ces mystères auxquels il m'a été donné de croire".
Dans la foi comme dans la vie, il y a des points de non-retour, des certitudes dans lesquelles on habite quotidiennement - sur lesquelles on a pris d'assez bonnes assurances pour être certain que le ciel ne peut pas nous tomber sur la tête.

Source L'homme sans qualités. qui me rappelle cette ancienne note :

Dans l’Eglise Saint Jean de Châlons en Champagne : Dieu est Amour, tout l’enseignement du cathéchisme n’est logique que dans ce trait de feu. L’amour se donne tout entier, entièrement vulnérable et tout puissant dans l’eucharistie.
A l’homme qui voudrait se cacher dans l’espace qui sépare les pierres du sol il montre les prévenances de son amour, alors que les piliers et les voûtes de cette église n’auraient pas d’existence sans lui.
medium_saint_jean_de_chalons.jpg
Bien longtemps avant, Saint Bernard témoignait lui aussi d’une rencontre "Le Verbe Époux est venu en moi plus d’une fois, mais sans donner signe de son irruption… C’est au mouvement de mon coeur que j'ai perçu qu'il était là. J'ai reconnu sa force et sa puissance parce que mes vices et mes passions s'apaisaient. La mise en discussion ou en accusation de mes sentiments obscurs m'a conduit à admirer la profondeur de sa sagesse. J'ai expérimenté sa douceur et sa bonté au léger progrès de ma vie. Et voyant « se renouveler l’homme intérieur » (2Co 4,16), mon esprit au plus profond de moi-même, j'ai découvert un peu de sa beauté. En saisissant du regard enfin tout cela ensemble, j'ai tremblé devant l'immensité de sa grandeur".

Administration