La TVA sociale a pour but de compenser un problème de financement de la redistribution sociale.
Dans un monde a frontières ouvertes, asseoir celle ci sur les salaires favorise les délocalisations. Il faut donc que la fiscalité sociale porte sur un élément non délocalisable et proche des populations, la consommation. Ce basculement déchargerait l'emploi et les entreprises d'un poids qui réduit l'emploi en France.
La difficulté que pose cette mesure est qu'il n'est pas possible de savoir comment les bénéfices de celle ci seront partagés. Une entreprise produisant en France sera en tout cas favorisée pour pouvoir baisser ses prix de vente hors TVA par rapport aux entreprises étrangères.