Contrairement à ce que disait l'empereur Auguste à la fin de sa vie, "Acta est fabula", Acta c'est pas fabuleux, Acta c'est la censure à l'américaine, massive et sans nuance.
Acta c'est un accord international signé par la commission européenne et qui doit encore être débattu par le parlement européen.

«Dans la lignée de l'ACTA et de SOPA aux États-Unis, la Commission veut imposer des mécanismes de censure privatisée4 où les entreprises (FAI, services de paiement) “coopéreraient” directement avec les industries du divertissement pour censurer certains sites. L'exécutif européen est visiblement prêt à satisfaire quelques industries en plaçant Internet sous contrôle. Les citoyens doivent rester attentifs et s'opposer à toute politique qui ne respecte pas le droit à un procès équitable ou la liberté d'expression.» déclare Jérémie Zimmermann, porte-parole de l'initiative citoyenne La Quadrature du Net.
Une telle censure menace directement les sites d'information par liens et citations qui font la richesse de l'information sur internet.

Argumentaire La Quadrature du Net.
Moyens d'action.

wecontrol.jpg

Une réserve d'affiches détournées pour défendre la liberté en ligne : C'est chez llopsilol

campagne-liberte-internet-censure%20(12).jpg