Notre président vole au secours de la victoire.
Aussitôt les fondateurs de Megaupload sous les verrous, il crie victoire.
Les industriels du divertissement, de l'abrutissement des masses prennent leur revanche. Ils sont protégés par la loi. Ourrah.

Et au passage, la possiblité d'étouffer les voix dérangeantes se rapproche. Le président Sarkozy s'est clairement mis du côté de ses amis et alliés, les industriels de la culture qui abrutit.

Guy Debord est sorti de sa tombe pour faire cette déclaration. Sa voix résonne encore dans cette vidéo inspirée par son livre : La société du spectacle.