Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« janvier 2012 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

30 01 2012

Les programmes politiques, des contes racontés par des idiots, pleins de vents et de fumeurs.

http://www.jevotepourquien2012.fr/ : Testez treize propositions de candidats à la présidentielle. En aveugle et vous être supposé savoir quel est votre préférence secrète. Cela ne marche pas du tout, mais l'expérience permet un voyage en absurdie politique.

Cela montre le flot de démagogie fantaisiste qui envahit la campagne électorale. Il n'est question que d'interventions de l'Etat à tous les étages pour gèrer le parc humain.

Il faudrait prévoir un asile pour les hommes politiques. Les profs qui pètent un cable vont à La Verrière. Les hommes politiques qui pètent un cable se présentent à la présidentielle.

30 01 2012

Ensemble Séraphica, exploration poétique et musicale des liturgies anciennes

Jean Etienne et Marie Langianni, Catherine Granziani et Michel Paoli explorent les liens entre les différentes formes de lituriges anciennes et l'expérience musicale traditionnelle corse.

Voici leur site,

un peu d'écoute


et un peu d'explications.


Jean Etienne Langianni a composé une messe pour la Saint Jean Evangéliste en apposant une polyphonie suivant les méthodes anciennes sur des mélodies grégoriennes, c'est chez l'excellent éditeur Psalmus.

26 01 2012

Flos florum

24[1].jpg

26 01 2012

La conquête espagnole des amériques était violente

Sic.

indio[1].JPG

Dixit Monsieur Le Chien.

25 01 2012

Nicolas Sarkozy et Hadopi, au service du contrôle de la culture et d'internet.

Nicolas Sarkozy continue à défendre Hadopi et les Majors.
Le président de la République persiste et signe. Il trouve sidérant que François Hollande évoque l'idée de supprimer la loi Hadopi. Il moque aussi ses hésitations et son manque de clarté. Il affirme qu'il se place ainsi du côté des créateurs. Il se place aussi du côté de l'admingdhsgistration Obama dans son combat contre les sites de partage de fichiers.
Ces deux présidents se placent ainsi radicalement du côté des grandes entreprises de divertissement médiatique et de production de masse de contenus culturels.

Que cherche-t-on à défendre dans ce combat contre les échanges de fichiers ?
La concentration et le contrôle des échanges culturels.
Avant le développement d'internet, les « industries du divertissement » pouvaient entretenir la rareté et contrôler ce qui pourrait être diffusé. La liberté de publier était fortement limitée par la barrière posée par ces éditeurs.
Le Figaro Magazine des années 1980 a ainsi été muselé par la pression des publicitaires. Michel Sardou a du réorienter ses chansons pour "éviter les polémiques" et pouvoir espérer être diffusé par les maisons de disques et les radios. quand Jean Pax Méfret est resté fidèle ... et confidentiel.
Les œuvres divergentes n'avaient donc pas la possibilité de trouver leur public. Un homme politique comme Nicolas Sarkozy, qui a construit sa carrière autour de sa connivence avec les patrons d'entreprises médiatiques ne peut que regretter cette époque révolue.

24 01 2012

U prete andria, le chanteur corse Pascal Poletti rend hommage aux curés de l'ancien temps

Dura la vita dolci ghjorni,
La vie était dure,
eramu ricchi à sgio currà
mais nous étions riches Mon Père,
Oghje bianchi so i cuntorni,
aujourd'hui les confins sont bien blancs
per un prete chi si ne va
pour un curé qui s'en va.

per un prete chi si ne va

23 01 2012

Judith Butler féministe transgenre rencontre un homme

Judith et le lansquenet.JPG



Panique dans la théorie du "Gender".
Sa grande prêtresses cherchait à se libérer des stéréotypes de "Genre". Elle se donnait l'apparence la moins féministe possible et tentait de conquérir les privilèges vestimentaires masculins.
Jusqu'au jour ou elle découvre son erreur; à l'origine c'est l'homme qui porte les habits les plus extravaguants.

22 01 2012

Contre la négation du génocide des arméniens et autres chrétiens de Turquie manif devant le Sénat lundi 23 14 heures

Après une manifestation menaçante de turcs venus de toute l'Europe,
Rassemblement le lundi 23 janvier à 14h devant le Sénat Le CCAF (conseil de coordination des organisations arméniennes de France) appelle tous les Français, ... quelle que soient leurs sensibilités, à un rassemblement citoyen devant le Sénat lundi 23 janvier à 14h pour soutenir la proposition visant à pénaliser le négationnisme tous les génocides reconnus par la loi.
Lundi 23 janvier, 14 h, rue de Tournon, face au Sénat.

P.S. Pour ma part je pense qu'il faudrait supprimer toutes les lois mémorielles, et maintenir le droit pour les représentants du peuple français de déclarer que tel ou tel génocide a eu lieu. En commençant par celui des vendéens en 1793-94.

22 01 2012

Entendu à la marche pour la Vie

Une petite fille, entendant la musique :
"C'est la fête".

Une jeune serveuse d'un restaurant qui faisait une pause :
"Merci pour ce que vous faites. Si je n'étais pas en train travailler, je serais avec vous. J'ai perdu un frêre dans ces histoires d'avortement."

21 01 2012

Chute de Megaupload : une querelle de crocodiles monopolistiques

Un article passionnant posté sur "reflets.info", souligne les enjeux de pouvoir du coup de force américain contre le site d'hébergement de fichiers souvent piratés.

Le P2P, la distribution de pair à pair qu'Hadopi a tenté de combattre détruisait la centralisation de la distribution des produits culturels. Chaque utilisateur était à la fois hébergeur et transmetteur de fichiers, ce qui réduisait à presque rien le coût de leur diffusion. Il n'était alors plus nécessaire d'avoir des Majors pour faire le succès d'une oeuvre nouvelle ou ancienne.

Cette dilution du pouvoir et des droits d'auteur a été combattue par les Etats et supplantée par le téléchargement direct, ou direct download, plus rapide et qui n'était pas (encore) illégal.
Dans ce nouveau système le pouvoir se concentre à nouveau, et cette concentration est radicale.

Loin d'être un ennemi naturel des "majors", le fondateur de Megaupload commençait à leur ressembler. Avant de l'abattre, les "majors" ont tenté de l'acheter, et à terme il y aura une fusion entre des deux distributeurs de crême glaçée pour cerveaux avides de divertissement.

Que perdons nous en voyant tomber des monopoles clandestins ?
Qu'avons nous perdu avec la réduction du P2P?

Le drame de cette guerre des droits sur internet est qu'elle fait une victime collatérale essentielle : la multiplication des échanges de connaissances et d'informations. Une attaque pour violation de droit d'auteur peut permettre d'étouffer la révélation d'un scandale. Beaucoup de films piratés n'auraient pas été achetés car ils sont peu connus et ne justifient plus une diffusion commerciale.

Mais alors, comment continuer à garantir des revenus aux producteurs de contenus?

Les salles de concerts sont pleines. Les cinémas n'ont jamais fait autant de bénéfices. Plus généralement, le doigt de l'internaute étant l'être le plus paresseux du monde, il acceptera d'aller gratuitement vers ce qui est facile d'accès, et paiera pour avoir une version "premium". Il vera une version gratuite d'un film sur youtube avant de payer pour voir la version de bonne qualité sur son écran géant à la maison.

- Il pourrait donc être utile de rendre très facile le don et le mécénat.
- De proposer aux sites de liens de presse le principe de ne citer que des extraits de 10% du texte d'orgine.
- De partir du principe de la responsabilité de celui qui met en ligne un contenu.
- De distinguer les responsabilités en fonction de la quantité et de la qualité des contenus.
- D'assurer une possibilité efficace de retrait de produits piratés.
- De convaincre les diffuseurs d'accorder plus largement des extraits de leurs produits et de leurs catalogues anciens, pour qu'ils puissent conserver le marché des versions de qualité supérieure.

21 01 2012

Guy Debord déclare : Sarkozy est au service de la société du spectacle.

Notre président vole au secours de la victoire.
Aussitôt les fondateurs de Megaupload sous les verrous, il crie victoire.
Les industriels du divertissement, de l'abrutissement des masses prennent leur revanche. Ils sont protégés par la loi. Ourrah.

Et au passage, la possiblité d'étouffer les voix dérangeantes se rapproche. Le président Sarkozy s'est clairement mis du côté de ses amis et alliés, les industriels de la culture qui abrutit.

Guy Debord est sorti de sa tombe pour faire cette déclaration. Sa voix résonne encore dans cette vidéo inspirée par son livre : La société du spectacle.

20 01 2012

Quand le parti communiste était (presque) pro-vie.

Introduction à la citation bien connue de Maurice Thorez, publiée dans l’Humanité le 2 mai 1956 « Il ne nous semble pas superflu de rappeler que le chemin de la libération de la femme passe par les réformes sociales, par la réforme sociale, et non par les cliniques d'avortement ».

SPLV Maurice Thorez.jpg


A la fin de l'année 1955 parait, aux Editions de Minuit, le livre de Jacques Derogy, Des enfants malgré nous. L'auteur présente des cas d'avortements ayant entraîné des troubles graves et parfois la mort. Il demande que soit rendue possible une véritable régulation des naissances, seule susceptible de prévenir de tels drames. Il adresse le livre à Maurice Thorez avec une dédicace se terminant ainsi : « Avec le sentiment de contribuer modestement à la libération de la femme qui ne s'achèvera que dans le communisme ».

Le 1er mai 1956, Jacques Derogy reçoit une lettre du secrétaire général du Parti communiste français, publiée dès le lendemain dans L'Humanité :

« Je ne pense pas que votre ouvrage contribue à libérer la femme ni à servir le communisme, écrit Maurice Thorez ...

Devant les théories barbares du néo-malthusianisme américain, vous, camarade Derogy, n'éprouvez aucun sentiment d'indignation, aucune colère ... Tout en stigmatisant les lois répressives de la bourgeoisie qui frappent surtout les malheureux et en réclamant leur abolition, les communistes condamnent les conceptions réactionnaires de ceux qui préconisent la limitation des naissances et cherchent ainsi à détourner les travailleurs de leur bataille pour le pain et le socialisme.

Le birth control n'assure pas un logement aux jeunes ménages : il ne donne pas à la mère de famille les moyens d'élever convenablement ses enfants » . Et la réponse se termine ainsi : « Comme votre livre contribue à propager des illusions que notre Parti communiste n'a cessé et ne cessera de combattre, vous ne me tiendrez pas rigueur si cette lettre est publiée. Il ne nous semble pas superflu de rappeler que le chemin de la libération de la femme passe par les réformes sociales, par la réforme sociale, et non par les cliniques d'avortement ».

Le 9 mai, Maurice Thorez intervient devant le Comité central du parti et condamne à nouveau « les théories anarchisantes du néo-malthusianisme ». Il admet cependant « la possibilité de l'avortement pour raisons thérapeutiques et sociales aux frais des assurances sociales » et parle d'une proposition de loi en ce sens, ce qui est quelque peu contradictoire avec le dernier paragraphe de sa lettre à Jacques Derogy.

Parlant de la position favorable au contrôle des naissances qui était celle du parti avant la seconde guerre mondiale, il ajoute : « C'était une faute, et est-ce parce que nous avons commis une faute il y a vingt-cinq ans que nous devrions maintenant persister ? »

Peu de temps avant, le 4 mai, Jeannette Vermeersch avait déclaré, dans une conférence faite devant le groupe parlementaire du P.C.F. à l'Assemblée nationale : « Le birth control est dirigé non seulement pour couvrir les crimes du capitalisme, non seulement dirigé contre les travailleurs et pour la justification du colonialisme. Il est un grave danger pour la nation».

Source : La régulation des naissances : les aspects politiques du débat, Janine Mossuz Revue française de science politique Année 1966 Volume 16 Numéro 5 pp. 913-939

14 01 2012

La droite, une maladie honteuse, vue par Mathieu Bock Côté



Par Mathieu Bock Côté et Mario Dumont.

14 01 2012

Gauche ou Droite par Didier Super



A droite on n'aime pas trop partager on préfère assumer tout simplement qu'on est radins A gauche on est tellement gentils on voudrait tout partager mais surtout l'argent des riches

A droite on pense que sur la planète la vie n'est pas possible sans la bourse A gauche on n'est pas d'accord mais on n'a pas de meilleure idée c'est peut-être pour ça qu'on en conclue que la planète est déjà foutue

A droite on pense que si la planète craque et ben c'est de sa faute elle avait qu'à être plus performante A gauche on n'es pas d'accord mais on n'a toujours pas d'idée qu'on nous donne le pouvoir et surement on en aura une

A droite on s'en fout d'être malheureux l'important c'est d'être riche A gauche on s'en fout du fric l'important c'est de rien foutre

A droite on n'aime pas trop les arabes et les noirs Et tant mieux comme ça à gauche on les récupère

A droite c'est nous qu'on a toutes les plus belles gonzesses A gauche on apprend à apprécier la beauté intérieure

A droite on a besoin d'un gros 4X4 pour circuler sur terrain plat que dans les centres ville et tant mieux si ça pollue ça fait gueuler les écolos parce que pour nous l'écologie en fait c'est juste un parti de gauche A gauche on a des bagnoles tellement pourries qu'elles polluent plus que des 4X4 par contre on peut pas dire nous on soutient les écolos puisqu'on répare nos carrosseries avec leurs autocollant

A droite on pense que les pédophiles il faut leur couper les couilles à eux et à toute leur famille A gauche on prend la peine de se demander si dans certains cas ils seraient pas juste amoureux

A gauche on est contents de donner des petites pièces à des clochards qui comme ça grâce à nous ils meurent plus lentement A droite on aimerait tant que les clochards puissent être rentables par exemple en vendant leurs cadavres aux usines de saucisses

A droite on pense que les chômeurs ils devraient pas fumer ça donne le cancer et le cancer il faut l'interdire à ceux qui peuvent pas se payer eux-même leur chimio et leur perruque A gauche on pense que le cancer ça doit être accessible à tous sinon c'est contraire au principe de l'égalité qui est à la base de nos valeurs républicaines

A droite on pense que la cravate ça symbolise la réussite A gauche quand on doit mettre une cravate pour travailler c'est franchement qu'on a merdé un truc

14 01 2012

Lucchini définit la droite, comment manger la tartine de merde de la vie


Luchini réac' par FrenchCarcan

Luchini

Administration