Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« juin 2011 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

29 06 2011

Des sites pour continuer à se réinformer cet été.

En été, on emporte souvent un roman à lire sur la plage, pas trop compliqué, pour se reposer les neurones. Contrairement à ce que disait Rousseau, l’homme n’est pas fait seulement pour « dormir, végéter, rester immobile ; à peine [capable de] se résoudre à se donner les mouvements nécessaires pour s'empêcher de mourir de faim. » Il existe pourtant une autre solution pour profiter du temps plus disponible de l’été. Qu’on puisse partir en vacances ou non.

La presse non-conformiste tout d’abord, et pour ceux qui disposent d’une connexion internet, la lecture des sites les plus libres et de leurs archives.
La liste suivante vous est proposée par le site unvoyageauliban.bafweb.com
Pour s’informer, les sites du Salon Beige et de François de Souche continuent à travailler pendant l’été et Nouvelles de France ou Enquête et Débat continuent à donner la parole à ceux que les médias vendus … en kiosque ignorent.
On peut aussi lire et relire des sites spécialisés comme la Tribune de l’Art ou le site de Jeanne Smits sur les questions de défense de la Vie.
Pour briser les idoles de la bien pensance contemporaines, rien de mieux que l’humour contestataire de sites comme Fromageplus ou Cultural Gang Bang. La réflexion plus sérieuse se trouvera en particulier sur le site de Liberté Politique ou de Polémia.
Etudiants ou professionnels, il est toujours bon de prendre le temps de se former cet été. Les adresses et les lieux sont sur la page spéciale que le Salon Beige consacre à ce sujet.
Cette liste est disponible à la Radio, et sur le site « unvoyageauliban.bafweb.com » qui propose aussi des pages de liens de presse vers Toute la Presse en Ligne et vers les multiples sites de la Réacosphère.

20 06 2011

Du progressisme au promessisme

La politique ne consiste pas/plus à améliorer les règles du jeu, mais à faire de belles promesses.

20 06 2011

Musique liturgique médiévale Session de chant de l'ensemble Organum Vieux Romain Dufay et chant sur le livre



Site de l'Ensemble Organum.

13 06 2011

Conférence l'idéologie du genre à l'école


Conférence organisée par Liberté Politique

13 06 2011

Concert Zelenka



Zelenka, le Jean-Sébastien-Bach Tchèque, à écouter aussi sur Youtube

11 06 2011

Fuck Facebook qui nie le droit au pseudonyme

11 06 2011

"Le Monde" salue la tolérance d'un lycée catho envers les royalistes

"Le Monde Magazine" : Contre la royalistophobie, un lycée catho mobilisé
LE MONDE MAGAZINE | 10.06.11 | 17h47 • Mis à jour le 10.06.11 | 18h28

C'est une histoire pleine d'espoir, qui en dit long sur l'évolution des mentalités en France. On ne va pas se priver de vous la raconter. L'histoire, tristement banale, mais qui finit bien, pour une fois, d'Anthony, 19 ans, élève de terminale au lycée professionnel et technologique catholique de La Salle, à Rennes.

Anthony ne porte ni la longue mèche de cheveux collée au spray ni le T-shirt Abercrombie & Fitch du moment. Coupe proprette, veste de costume grise sur chemise d'un gris plus pâle, voix douce aux inflexions un brin précieuses, il a tout, de prime abord, du gars effacé sur lequel les cadors de lycée pro s'essuient volontiers les pieds. Un brun aux yeux verts, gentil et sentimental selon ses profs. Elément aggravant pour sa survie en milieu lycéen, Anthony, arrivé dans l'établissement à 16 ans en BEP Vente action marchande, s'est découvert royaliste et n'a jamais tenté de le cacher.

"L'an dernier, en première, un gars de ma classe m'a demandé si j'étais royco. J'ai répondu que oui, je l'étais. Je l'avais déjà dit à mes amis. Je suis comme ça, je ne vais pas cacher ce que je suis !, assure-t-il, non sans une certaine candeur. Si on me pose la question, je réponds, même si moi, je ne demande jamais aux gens s'ils sont républicains !" La nouvelle se répand, et un autre camarade vire "méchant". Quolibets de vestiaires, harcèlement continuel en cours ("Anthony, tu veux un roi ?"). Dans cette situation, les associations en témoignent, les jeunes royalistes peu soutenus par leur entourage se renferment sur eux-mêmes, sombrent dans la dépression, vont parfois jusqu'au suicide. Anthony, lui, ne se laisse pas démonter. Il opte pour la riposte intelligente. Va voir son prof principal, sans envisager qu'il lui réponde par le mépris. Et l'indélicat moqueur est rappelé à l'ordre. "Cela me semblait normal que les profs prennent mon parti."

COMME LES AUTRES

Plus tard, lorsqu'une association vient parler des discriminations en cours, le bon camarade en profite pour s'afficher fièrement roycophobe. "J'en ai eu ras le bol de l'entendre parler comme ça, se souvient Anthony. J'ai demandé à la professeure de Prévention santé-environnement si je pouvais monter un projet sur le respect."

Lire la suite

Administration