"certains de nos collègues présentent des amendements directement inspirés par leurs convictions religieuses".
Pour le grand cycliste Noël Mamère, c'est un argument suffisant pour que l'ensemble de la contestation politique de l'eugénisme actuel soit disqualifiée.
Pour eux, les catholiques ne servent qu'à payer des impôts, mais n'ont aucun droit de citoyenneté réel qui leur permettrait d'influencer les lois.