À Hollywood-la-Verte, on gravit à peu près chaque jour un sommet de l’absurde.



Les studios recyclent les déchets, utilisent des pellicules « économes », emploient un peu moins de produits chimiques, regroupent certains tournages gourmands en carburant, etc. Et « Hollywood Goes Green ! », « Hollywood devient verte ! »

Quelques exemples, parmi ceux dont se moque Le Canard enchaîné (« Les profiteurs du bizness écolo »)… Outré par les navires pollueurs qui dégazent en pleine mer, Harrison Ford (par ailleurs possesseur de propriétés et de nombreux véhicules) les traque… à bord de son hélicoptère personnel. John Travolta clame urbi et orbi sa foi écologique, mais possède une flottille d’avions personnels. Arnold Schwarzenegger, le gouverneur de l’État de Californie, qui a amené son administration à prendre les devants sur la question du Protocole de Kyoto, ne se promène qu’en voiture de sport ou en jet privé. La star de l’interview télé, Oprah Winfrey, prône à l’antenne les vertus du mode de vie simple, et se déplace, elle aussi, dans son avion à elle. Tout comme l’un des plus « verts » parmi les acteurs hollywoodiens, Leonardo DiCaprio