Un cabinet d’avocats britannique, ACS :law se envoie des lettres a des internautes soupçonnés de piratage leur proposant, soit de payer tout de suite une compensation, soit de risquer un procès coûteux.

Des hackers ont bloqué le site, et ont pu avoir accès aux correspondances internes de l’entreprise. Mis en ligne, ces mails montrent que l’entreprise a récolté 750 000 euros auprès des 30% d’internautes qui acceptent de payer entre 350 et 700 livres sterling pour éviter une menace de procès.