Après une baisse de 12% en 2009, le volume des échanges internationaux devrait augmenter de 13,5% au lieu des 10% envisagés par les économistes de l’organisation internationale du commerce.

Cette reprise devrait être plus forte dans les pays en voie de développement et est encore incertaine pour la fin de l’année à cause de la fin d’un certain nombre de politiques de soutien artificiel de la consommation dans les pays développés.