La grosse presse commence à parler d’une nouvelle gargouille installée sur la cathédrale de Lyon. Elle fait le portrait d’un ouvrier musulman du chantier de restauration et lui fait dire « Allah Ouakbar ». Les identitaires protestent contre cette affirmation de foi musulmane en temps de persécutions dans les pays islamiques. Le prêtre de la cathédrale se dit très content.

Ce n’est sans doute pas parce qu’au Moyen Age les gargouilles représentaient les diables ou les hérétiques fuyant l’intérieur des Eglises.