La propagande palestinienne autour de la flotille de Gaza touche car elle est émotionnelle et sans mémoire.

Peu de gens rappellent que cette flotte n'était pas humanitaire, car les israëliens ont proposé que son chargement soit déchargé en Israël et transféré sur place, mais après une vérification du contenu de cette aide qui se prétend humanitaire.
Il est déjà arrivé que les palestiniens utilisent la couverture de l'humanitaire pour transporter des armes.

Il s'agissait d'une opération militaire par le simple fait qu'elle cherchait à rompre le contrôle des accès de Gaza installé par les isarëliens et les egyptiens.

Civils, victimes, eaux internationales, agression; ces mots suffisent pour émouvoir ceux qui raisonnent en termes sentimentaux plus qu'en observant la réalité. On ne juge plus que la manière de faire immédiate et les réactions de foule se déchaînent. Alain Juppé qui ne manque jamais une occasion de dire une connerie se surpasse en parlant de " position totalement extrêmisme ".

Cette campagne médiatique appuyée sur une coûteuse flotille est une application lumineuse des idées d'Adolph Hitler sur la propagande efficace à l'ère des foules.

La faculté d'assimilation de la grande masse n'est que très restreinte, son entendement petit, par contre son manque de mémoire est grand. Donc toute propagande efficace doit se limiter à des points tort peu nombreux, et les taire valoir à coup de formules stéréotypées aussi longtemps qu'il le faudra, pour que le dernier des auditeurs soit à même de saisir l'idée. La grande masse d'un peuple ... est peu accessible aux idées abstraites. Par contre on l'empoignera plus facilement dans le domaine des sentiments et c est là que se retrouvent les ressorts de ses réactions, soit positives. soit négatives. A, Hitler, Mein Kamp, 1925

Pour continuer, ma note précédente sur Gaza et Pallywood.
Demander l'aumône d'une larme pour un autre peuple que le sien. Le choeur des pleureuses humanistes qui se lamente (à juste titre) sur les souffrances des enfants de Gaza est d'une hypocrise abjecte.
Wafa Sultan a très justement signalé que les médias musulmans n'ont jamais protesté contre la mort de ceux qui sont tués par des musulmans en Palestine, en Tchétchénie ou ailleurs.
Un jour d'avortement en France, c'est autant que dix jours de guerre à Gaza, et la presse communiste qui parle à tout va de génocide et d'atrocités, en oubliant la Kolyma, Katyn et le cambodge.

Les causes, les douleurs secrètes et la voix de la conscience sont moins visibles que les photos des morts.
Certains dessinateurs s'y laissent prendre





En oubliant ceci



Et aussi les accusations justifiées des israëliens à propos de l'utilisation de civils comme boucliers humains par le Hamas, des enfants massés de force près des lieux cibles.



et soldats du hamas transportés dans des ambulances de la croix rouge (à la fin de la vidéo)



Autres lectures sur le sujet : Des sites commes Médiarabes traduisant la presse du Moyen Orient et les sites pro-israëliens : Drzz, Bivouac Id, Houmous.Défense d'Israël. (q) Désinfos. Nuit d'Orient. Israël Over Blog. .
et des articles :
Culture de mort de l'islam. ils n'ont jamais pleuré les victimes non musulmanes et celles des musulmans. La régle du mort kilométrique. un palestinien de Gaza vaut moins qu'un new yorkais, mais bien plus qu'un congolais.
Israël a besoin du terrorisme.
Camps de réfugiés. une arme.
Paradoxe d'une victoire israëlienne. impossible Palestine indépendante, unification économique et aparthied pratique.