Les AOC sont un vestige de corporation dans un monde de brutes libérales.
Elles font en effet ce que faisaient les corporations, et qui est interdit par le libéralisme économique :
Elles imposent un procédé et une zone de fabrication commune qui garantissent la qualité, tout en permettant à plusieurs petites entreprises familiales de se développer en fonction des qualités personnelles de leur responsable.

Les grands groupes agro-alimentaires détestent cet obstacle à la concentration des capitaux.
Ils préfèrent les gâteaux goût amande faits d'un aglomérat d'erzatz et les produits "sans frontières", nomades anti écologiques dénoncés à juste titre par Soral via Lingane.

Lire la suite