Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« février 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

12 02 2010

L'armée doit refaire le boulot après l'Education nationale

« quels que soient les systèmes de reconversion prévus par les armées, six mois après leur retour à la vie civile, les engagés relèvent à raison de 50 % du chômage, taux supérieur à celui des jeunes Français du même âge. Cela se sait et n’incite pas à l’engagement. La faute ? Certes, la reconversion n’est pas prise suffisamment en compte ... , mais la faiblesse du niveau initial des engagés est mise en cause.
Y remédier revient à reprendre une formation initiale portant sur le niveau scolaire, entre autres ».

« Ce ne sont pas alors six mois d’instruction militaire individuelle et collective qu’il s’agit de mettre en œuvre, mais la reprise d’une scolarité mal ou peu dispensée par l’Education nationale.

Source.

12 02 2010

La lettre de Marine le Pen aux enseignants n'apporte pas de solutions concrètes

Marine le Pen en reste a des constats de bon sens, sans apporter de solutions très efficaces, les élèves seront ils plus sages en voyant un policiers ?

Quelques idées de réformes plus nécessaires :

Pédagogie et liberté :
- Organiser la diversité pédagogique en donnant aux parents, aux profs et aux enseignants la possibilité de choisir les méthodes employées dans l'école qu'ils auront choisie.
- Assouplir fortement le cadre des programmes d'enseignement
- Passer au chèque éducation avec une prime pour les enfants pauvres.

Discipline et violence :
- Rendre attractifs les postes en banlieue par une hausse de salaire et des décharges horaires.
- Rendre aux professeurs le droit d'accepter ou non un élève dans un niveau ou dans une classe.
- Permettre à un élève exclu du système d'y revenir après quelques années de vie professionnelle.

Orientation :
- Publier les résultats d'emploi des différentes filières d'études à partir d'une enquête auprès de la sécurité sociale.
- Etablir un examen d'entrée au collège, au lycée ou en fac avec notation anonyme et sujets nationaux.
- différencier les filières et conditionner leur accès aux notes reçues lors des divers examens de passage d'un niveau l'autre.

Revalorisation du métier :
- Augmenter le salaire des professeurs, en augmentant le nombre d'élèves par classe et en diminuant le nombre d'heures de cours et en tenant compte du coût de la vie dans les grandes villes.

Immigration :
- Intégrer dans les cours l'étude des règles de sociabilité et de comportement dans les pays d'origine, mais surtout en France, en particulier dans le milieu professionnel.
- Refuser l'inscription d'élèves enfants de sans papiers et s'attaquer reéellement aux employeurs de clandestins, même quand ils travaillent dans des ministères(Un salaire de clandestin en France permet de se payer une meilleure école au pays qu'en France.
- Lutter réellement contre la polygamie.

12 02 2010

Trop beau pour être vrai : Océans, le film de Jacques Perrin.

Une patiente recherche a permis de trouver des images parfaites, des mouvements impeccables pour le film océans de Jacques Perrin.


...

Mais la beauté de la nature est aussi dans le paysage banal, avec ses scories et ses imperfections. Comme pour les humains en fait.

12 02 2010

L'Etat nous regarde



L'Etat nous regarde.
Big State Is Watching You
L'Etat vous aime
C'est pour votre bien.
Sécurité ... sécurité ... sécurité.

Paris, le 11 février 2010 - Durant l'examen de la LOPPSI, le gouvernement s'est opposé à tous les amendements visant à minimiser les risques de dérives dans la mise en œuvre de la censure du Net. Le refus de rendre ce dispositif expérimental et temporaire montre que l'exécutif se moque de sa prétendue efficacité pour lutter contre la pédopornographie ainsi que de ses conséquences néfastes. Il s'agit donc bel et bien de permettre au gouvernement de contrôler Internet, la porte étant désormais ouverte à l'élargissement du dispositif.

Le refus de déployer le filtrage du Net à titre expérimental est la preuve de la mauvaise foi du gouvernement. Une mise en place temporaire de ce dispositif aurait à coup sûr démontré qu'il est inefficace pour lutter contre la pédopornographie.

Seules les techniques traitant le problème à la source (en faisant supprimer les contenus des serveurs et en attaquant les flux financiers) et le renforcement des moyens des enquêteurs peuvent prétendre réellement lutter contre la pédopornographie, comme le prouve l'exemple de l'Allemagne1 qui vient de renoncer à une loi visant à filtrer le Net.

Par ailleurs, alors que l'efficacité du dispositif ne peut être prouvée, le gouvernement refuse de prendre en compte le fait que le surfiltrage - c'est-à-dire le "filtrage collatéral" de sites innocents - est absolument inevitable2. Désormais, le filtrage de sites Internet pourra par la suite être étendu à d'autres domaines, comme le président Sarkozy l'a récemment promis3 aux industries pro-HADOPI.

« La protection de l'enfance est honteusement instrumentalisée par Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux pour mettre en place un dispositif ouvrant la porte à d'importantes censures collatérales et aux pires dérives. Après l'HADOPI, la LOPPSI : la machine sécuritaire gouvernementale se met peu à peu en place pour tenter de contrôler Internet, au mépris des libertés. » conclut Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

Administration