Une fois par semaine, sur les traces des traditions conservées ou perdues.



Maisons tours. Ingouchie.

Chaque grande famille clanique ou tejp possédait autrefois un village à l'architecture originale avec des maisons-tours aux toits pyramidaux couverts de lauzes. Ces tours servaient à la fois d’habitat et de système défensif, chaque famille défendant ainsi sa vallée.
Dès la conquête du Caucase par les Russes, l’existence de ces villages a été menacé – il était trop facile pour les rebelles de s’y replier, mais c’est en 1957, au retour de leur déportation voulue par Staline, que l’accès à ces villages leur fut totalement interdit. Les Ingouches, contraints de vivre exclusivement en plaine, virent leurs villages natals tomber petit à petit en ruines. C’est pour témoigner de ce drame que l’on nous a amené jusqu’à Erzi et pour attester que bien qu’abandonnés ces lieux vivent toujours dans la mémoire collective des Ingouches.

lacito.vjf.cnrs.fr