Chose vue au cours d'une journée de "formation" de l'Education Nationale.

Une centaine de professeurs, et pas un seul n'est venu avec un ordinateur pour prendre des notes.

La dernière génération formée avec du papier et des crayons a du mal se faire à l'idée qu'elle parle à la première génération d'enfants qui penseront en symbiose avec des ordinateurs.

Il est passionnant de s'apercevoir que cette génération transitoire est aussi celle qui va inventer une nouvelle pédagogie.
Et que l'Education Nationale ne s'en est pas vraiment rendu compte.