Pour la liturgie, le début de l'année est fixé au début de l'avent. Les chrétiens, par exemple en France ont aussi utilisé le jour de Pâques et de la résurrection, peu pratique car variable.
C'est un Pape qui a décidé que le début de l'année civile pourrait continuer à se faire le 1er janvier, premier mois après la naissance du Sauveur.



Il a ainsi repris, en la modifiant, la pratique romaine qui avait déplacé le début de l'année du premier mars honorant le dieu de la guerre au 1er janvier consacré à Janus bifrons, qui regarde les deux années.
La date du jour de l'an a pu varier par ailleurs selon les provinces ou les cultures, du Nouwroz iranien au nouvel an chinois.