Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« janvier 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

26 01 2010

Avatar, la double fascination de la puissance

Opposant artificiellement deux puissances, celle de la technique et celle de la nature, le film Avatar exprime d’une manière spectaculaire les tentations d’une époque. Le bruit et la fureur du blockbuster n’expliquent pas tout le succès du film. Le récit qu’il offre donne de nombreuses occasions de réfléchir.



 

Religiosité post chrétienne.

James Cameron utilise la beauté de la création, les arbres lumineux, les flocons esprits, les signes divins et le souvenir des dinosaures. Il mélange les créations successives avec des rhinocéros à têtes de requins marteaux et des ptérodactyles domesticables.

La légitime contemplation des beautés de l’œuvre du Créateur devient insensiblement une adoration de la créature. Adoration des machines ou de la science chez les uns, adoration de la nature chez les autres.

Cela masque dans ce film le Dieu unique, source de tout être sans qui rien de ce que nous touchons n’aurait de substance.

C’est la nature, et la maternité qui fait écran au Dieu Père. Comme les sectateurs du « New Age » et de Gaïa, la terre idéalisée, les Na’vis disent « Notre Mère » à la puissance indistincte de la nature au lieu de « Notre Père » à celui qui nous a donné son fils Jésus Christ. Au cours du film on voit apparaître un néo paganisme, avec fluides d’énergies, transmissions de pensée et force née de la maîtrise de l’esprit et de la nature.

Ce film qui efface l’incarnation et la rédemption n’avoue cependant pas sa part d’héritage chrétien. L’œuvre toute entière est une forme de repentance offerte en tribut aux indiens massacrés par les états-uniens et certains de ses personnages illustrent l’idée qui ceux qui combattent par l’épée périssent aussi par elle.  

 




Fascination pour la puissance.

La fascination toute occidentale et moderne pour l’efficacité et la puissance envahit tout le film, au-delà de l’opposition entre science et culture.  

Voler dans les airs, percer l’ennemi d’un coup de flèche et enfin monter toujours plus haut, c’est toujours chercher la croissance et l’efficacité.

L’objet le plus technique, scientifique, collectif et industriel qu’est un blockbuster d’animation en 3D fait paradoxalement un éloge de la simplicité des hommes sauvages et primitifs. Au milieu du tonnerre des explosions et des combats, il fait un éloge de la vie immobile d’un peuple attaché à son arbre sacré. Enfermant ses spectateurs dans des lunettes 3D il dit qu’il faut vivre naturellement, aves ses proches, en entretenant des relations directes les uns avec les autres.

La fascination pour la puissance technique ou spirituelle explique sans doute que la tendresse qui naît entre les deux héros soit décrite de manière si rapide. Ils se plaisent, mais leur amour n’a pas le temps de s’approfondir et de s’incarner dans le réel et la durée. Nous sommes privés de l’aventure plus essentielle de ce qui suit le « ils se marièrent et eurent beaucoup de petits Na’vis ».

 

Technique ou profondeur.

Nous ne savons pas encore assez bien utiliser la puissance que nous donne l’informatique. Nos banquiers chevauchant leurs instruments financiers sont aussi mal à l’aise qu’un ex marine bas de plafond chevauchant un ptérodactyle de synthèse.

Nous ne sommes pas encore habitués intérieurement à utiliser de manière contemplative et naturelle nos moyens techniques. Il nous manque les mots et la profondeur intérieure qui nous permettraient d’utiliser pleinement cette puissance que nous avons conquise.

La disparition des mots et du langage au profit des gestes et du symbole visuel est très avancée dans ce film. La réelle profondeur humaine de l’histoire est ainsi accessible à tous ceux qui n’accèdent pas complètement aux idées abstraites.

 

Reflet de l’esprit d’une époque.

Ce film critique le « tout, tout de suite » de ceux qui veulent conquérir une planète et détruire une civilisation pour obtenir un métal aussi précieux que l’or californien ou le coltan congolais que nous mettons dans nos téléphones.

« Venez à nous orages désirés » ; notre époque protégée de la guerre depuis longtemps rêve de muscle et de combats. Elle dessine des monstres surmultipliés et des explosions géantes pour se faire peur. Souhaitons qu’elle ne les vive pas réellement.

Soumis aux scientifiques et aux experts, notre temps nie aussi le pouvoir politique. Il est complètement absent du film. Ni la loi, ni les institutions ne sont là pour arbitrer entre la paix et la guerre, la science et le rêve, ou la force et la conscience.

« Avatar » a aussi été pris dans les grands débats d’aujourd’hui.

Les vierges effarouchées ont crié contre la tabagie de la scientifique de l’équipe.

Les policiers de la pensée se sont plutôt tournés vers son éloge du localisme et de ceux qui ont les pieds bien plantés dans cette terre qui ne ment décidément pas, surtout si elle est en images de synthèse.

 

Les multiples questions abordées par James Cameron dans ce grand spectacle ont le mérite de donner à penser, même s’il faut sans doute chercher dans la culture chrétienne des réponses plus simples et plus personnelles.

25 01 2010

Imperturbable sérénité du mouvement des planètes



Via Cidehom

23 01 2010

La république c'est le contraire de la démocratie

Jean Luc Mélenchon le dit ouvertement : "Moi je suis toujours partisan d'interdire les partis contre républicains".

N'oublions pas ce qu'est la république.
Pierre Simon (le contraire de Simon Pierre) décrivait très bien ses objectifs actuels :
La vie (est un) matériau, ... La révision du concept de vie par la contraception transformera la société dans son intégralité [...].
Ce n’est pas la mère seule, c’est la collectivité toute entière qui ... qui décide (si l'enfant) doit être engendré, s’il doit vivre ou mourir ».

Cela se fait au nom du scientisme qui anime les républicains.
« La médecine doit façonner tous les jours un peu plus le visage et le destin des sociétés modernes. [...], les médecins, comme les autres scientifiques, doivent participer très concrètement au pouvoir »
( Pierre Simon, président de la Grande Loge de France et co-fondateur du Planning familial français, De la vie avant toute chose (Mazarine, 1979) p. 15).



Un moraliste antifasciste de pacotille me disait qu'on ne pouvait pas admettre dans une démocratie ceux qui en refusent le principe.
Au travail !

23 01 2010

Baroque prométhéen de Mondonville

Pastorale héroïque, opéra baroque, arme du parti français dans la querelle des bouffons, ... Titon et l'Aurore est la grande réussite lyrique de Jean Joseph Cassanéa de Mondonville, contemporain de Rameau.
Cette vidéo en donne de beaux extraits



Prométhée, honteux de l'oisiveté des dieux donne naissance aux hommes ...
...
Quelle clarté brille à nos yeux !
Quelle main nous a faits !

20 01 2010

Liberté sur internet, le noeud coulant se resserre

L’actualité apporte régulièrement son lot de nouvelles atteintes à la liberté de publication sur internet.

En Italie un décret adopté par le parlement prévoit qu’il faudra demander une autorisation du ministère des communications pour diffuser sur internet des images animées accompagnées ou non de son.
Le gouvernement Berlusconi affirme transposer une directive européenne. Il est aussi accusé de se mettre au service du groupe de médias du premier ministre. Médiaset demande 500 millions d’euros à Youtube et chercherait à écraser la concurrence des web télévisions.

Il ne faut pas non plus trop se lâcher sur twitter. Un irlandais, mécontent d’une annulation de vol pour l’Irlande a été mis en garde à vue, interdit à vie de fréquenter l’aéroport en question et suspendu par son employeur.
Il avait écrit que si son vol n’était pas rétabli il ferait « exploser cet aéroport jusqu’aux cieux ».

Les intérêts des entreprises sont aussi un moyen de limiter la liberté d’expression dans le domaine de l’information financière.
Un message posté en 2000 sur le forum Boursorama avait fait chuter le cours de l’action Valtech de 14% en deux jours. L’autorité des marchés financiers a condamné un internaute suisse à 20 000 euros d’amende pour avoir affirmé avoir des preuves que Véolia présentait ses comptes de manière inexacte. Elle lui reproche des affirmations insuffisamment fondées et de nature à manipuler le cours de bourse tout en ayant aussi condamné Véolia.

Les lois françaises en préparation vont aussi dans le sens d’un plus grand contrôle d’internet.
La future loi LOPPSI 2 ( Loi d’Orientation et de Programmation Pour la Sécurité Intérieure ) Prévoit d’instaurer une liste noire de sites qui seraient bloqués sur le territoire français.

L’instance Hadopi ne fonctionne pas encore, mais elle vient d’affirmer que cette mesure marche très bien en Australie.
En fait, dans ce pays la liste ne s’est pas limitée à des sites pédophiles, mais aussi des sites sur l’euthanasie, des religions bizarres ou des sites chrétiens hostiles à l’avortement.

Dans le fourre tout de cette loi sécuritaire on trouve aussi la possibilité pour la police d’installer clandestinement sur les ordinateurs de simples citoyens des logiciels espions.
Il est à craindre que les véritables criminels ne soient pas les premiers poursuivis par ce genre de dispositifs.

19 01 2010

Exclusif : avant projet des nouveaux programmes d'histoire géographie au lycée

Nous avons pu nous procurer un compte rendu de réunion de préparation des nouveaux programmes d’histoire.

 

Il s’agirait d’étudier « les mondes dont nous venons » avec une réduction de la place accordée au christianisme, une réévaluation des questions sociales et l’apparition de sujets d’étude plus lointains.

Le choix d’études thématiques et ponctuelles est renforcé au détriment de la continuité chronologique.

L’histoire serait mise au service d’une formation citoyenne et la géographie serait pensée comme une introduction au développement durable.

 

Il ne s’agit pas d’un projet déjà ficelé, mais d’une trace des réflexions en cours. Cet avant projet a été examiné par des commissions de travail composées d’inspecteurs avant le 20 janvier.

 

Cet avant projet fait partie du processus classique d’élaboration de nouveaux programmes scolaires, mais tout ceci se fait dans une certaine précipitation. Consultation publique du 8 février au 15 mars et passage au Conseil supérieur de l’enseignement le premier avril (cela ne s’invente pas). Ces programmes seront mis en application à la rentrée prochaine et sont conçus avec ceux des classes de première.

 

Une transformation des programmes est rendue nécessaire par la suppression de l’histoire en terminale S et le prolongement d’un quasi tronc commun en première.

Pour rendre attractive l’option histoire en terminale S, il est prévu de l’orienter vers la préparation des concours des écoles de commerce ou de sciences politiques ; soit tout à fait le contraire de l’ambition affichée de la réforme de la filière S.

 

Etudier « les mondes dont nous venons ».

Les programmes actuels de seconde cherchaient dans le passé les « fondements du monde contemporain » : démocratie athénienne, christianisme, échanges entre civilisations en Méditerranée au XIIe siècle, expériences politiques de la Révolution française.

Il s’agirait maintenant d’élargir le regard vers les « mondes perdus », des Celtes d’avant Jésus Christ à la Chine des Ming ou à la Mexico des Aztèques.

Cet élargissement est sans doute à relier aux débats actuels sur l’identité nationale et à l’idée que les élèves devraient connaître « les mondes dont nous venons » suivant l’idée exprimée par Eric Besson.

« la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage »

Le projet d’un croisement entre géopolitique et civilisation en terminale serait rendu tout à fait utopique par l’absence d’une présentation structurée du développement de la civilisation française et européenne.

 

Choix de thématiques contre la continuité chronologique.

L’option préférentielle pour des programmes thématiques serait encore renforcée. Les programmes actuels concernaient des périodes brèves, pensées pour être traitées de manière thématique.

L’avant projet que nous avons sous les yeux est entièrement organisé autour de thèmes : le peuplement de la terre depuis la révolution néolithique, l’invention de la citoyenneté dans l’antiquité, traces de la civilisation rurale de l’occident chrétien. Ils seraient suivis des classiques « nouveaux regards sur l’homme et le monde » de la Renaissance et de « Révolutions, Liberté et Nations ».

 

Des études ponctuelles.

Les cadres et les repères sans doute chronologiques seraient présentées en début de thème, avant des études ponctuelles : La grande peste de 1348, naître et mourir en France du XVIe au XVIIIe siècle. Pour la renaissance, l’avant projet pense à des études de villes comme « Venise porte de l’Orient » ou « Constantinople vers 1453 » et à la présentation d’un « humaniste » d’un savant ou d’un explorateur.

Il s’agirait de sortir de l’aspect descriptif de l’étude de l’histoire pour parvenir à une étude problématisée, et prévue pour préparer au fonctionnement universitaire, des élèves qui sont supposés avoir reçu au collège de grands repères chronologiques et spatiaux.

 

Une mise au service d’une formation citoyenne.

Les choix de sujets montrent qu’il ne s’agit pas d’étudier des périodes et une progression historique suivie, mais d’aborder des termes utiles à une formation citoyenne.

Cela revient à écarter certains sujets, la trop peu pacifique Méditerranée au XIIe siècle, la notion médiévale de liberté fondée sur des contrats précis et consentis entre sujets et gouvernants ou surtout le chapitre sur la naissance du christianisme qui était déjà devenu optionnel. L’idée d’une étude des cultures (au pluriel) et des religions dans le programme de première est encore discutée.

Par contre certaines approches sont plus fortement mises en valeur. On parle de la « Grande Révolution », elle doit être française, de rapports de domination au Moyen Age ou de l’idée républicaine en France de 1889 à 1989, sans se soucier des autres courants de pensée politique français.

 

La géographie comme introduction au développement durable.

L’approche problématisée dans le sens des questions politiques du moment est encore plus marquée dans l’avant projet de programme de géographie de seconde.

Les sujets de géographie générale abordés actuellement resteraient les mêmes mais seraient tous reliés à la question du « développement durable ». Cet éclairage qualifié de « transversal et pertinent » permettrait de ne pas redire ce qui est prévu pour la classe de cinquième.

Besoins de nourriture pour 9 à 10 milliards d’hommes, développement inégal et développé, ressources en eau et en énergie, ces questions seraient abordées en tenant compte d’une dimension prospective, malgré les incertitudes actuelles sur la pertinence des modèles de prédictions numériques.

Aménager une ville durable, étudier les mondes arctiques comme une « nouvelle frontière » sur la planète ou rechercher « d’autres formes de développement » conduit nécessairement à l’étude de prises de positions ou de choix qui sont politiques. Il s’agirait de les présentés comme des « questionnements ».

18 01 2010

Baroque mondialisé N°2

Les nippons fous ont encore frappé.



Jean Sébastien bach remixé grave.

16 01 2010

Atys


...

13 01 2010

Le dragon dans le brouillard.



Un jeune professeur de culture française dans une université chinoise témoigne.

Christophe Albert décrit des étudiants chinois vivant dans  l'atmosphère de désagrégation du réel par le communisme dont parle Alain Besançon.
Dans un récit vivant et imagé, l'auteur décrit des jeunes chinois vivant dans une cité futuriste au décor de film hongrois. Ils sont fascinés par les businessmen, Donald Trump et l'image de la France. Ils rêvent à l’art de vivre et lisent des romanciers de gauche tout en étant dressés à s'insurger contre l'offense faite à la flamme olympique au moment des manifestations contre les jeux olympiques de Pékin.


Le dragon dans le brouillard. Christophe Albert. Editions de l'Oeuvre.

13 01 2010

Mort de Philippe Séguin, une baudruche se dégonfle

Philippe Muray disait que l'éloge était un moyen d'empêcher le libre examen d'un événement. La divergence ou la critique paraissent comme des insultes à l'éloge qui les a précédé.





C'est pourtant ce qu'ont fait un certain nombre de médias libres.

Le blog « I Like Your Style » le traite de prince de la communication et du bling bling, qui n'a rien fait d'autre que du bruit avec sa bouche et soutirer quelques deniers aux français.

Parler de la patrie n'est pas la défendre effectivement, et la carrière de Philippe Séguin, entre cabinets ministériels et place réservée au conseil d'Etat n'est pas remplie des grands sacrifices qui suscitent l'opposition de la classe médiatique.

Il y a gagné la médaille de la jeunesse et des sports échelon de bronze et, en signe de son amitié pour le dictateur tunisien, la grand croix de l'ordre de la République de Tunisie.

Grand « fils de » résistant, grand patriote, mais surtout grand républicain. Les éloges officiels montrent toute l'ambigüité de sa défense de la souveraineté française.

Une campagne ratée contre Maastricht ne suffit pas à faire oublier à Minute que Philippe Séguin a été un des plus gros obstacles à une union des droites en 1986. Il a parlé de la Patrie, mais en rejetant un parti qui proposait de lutter contre les dangers de l'immigration.

Ce souverainiste inflexible a su mettre de l'eau dans son vin, et accepter la douce violence de devenir président de l'Assemblée Nationale, puis de diriger la cour des Comptes.
Le libre journal de la France Courtoise de Serge de Becketch était plus précis. La carrière de Philippe Séguin a manifestement été protégée par des francs maçons, du socialiste Philibert au gaulliste Comitti dans les années 60 ou a Christian Poncelet. Comparant les défenseurs de l'école libre à des chouans brandissant les fourches de l'ancien régime il s'est aussi vanté d'avoir battu des records de naturalisation d'immigrés.
Son image de probité financière est elle aussi passablement surfaite, profitant des palais de la République, il a su fermer les yeux sur les liens financiers entre Pelat et Mitterrand ou sur l'affaire du Crédit Lyonnais.

Adepte du politiquement correct en matière de morale, il a « épousé » la femme de Toubon, et rue 89 signale l'éloge que fait de lui Roselyne Bachelot.

Il aurait rédigé une bonne partie du discours du seul député de droite votant pour le pacs et s'est abstenu de voter contre.

Patriote et républicain toujours Philippe Séguin a aussi eu le courage d'accélérer le massacre des enfants de France en votant l'allongement de la durée légale de l'avortement.

13 01 2010

Les ratés de la fraternité maçonnique.

La chaîne d'union et la sérénité des débats entre francs maçons n'est pas toujours parfaite.

Des membres de la Grande Loge Nationale de France ont mis en ligne un enregistrement du « Souverain Grand Comité » de cette organisation maçonnique. On peut entendre sur le site FMR comme franc maçonnerie régulière un grand maître insulter ses frères. Ils ont eu l'audace de lui reprocher ses dépenses, sa volonté de faire trop ouvertement de la politique et un cabinet digne d'un ministre et truffé de préfets et de conseiller ministériels ou de patrons.

11 01 2010

Mort de rohmer cinéaste réactionnaire nouvelle vague

Deux moments de bonheur dans les films d'Eric Rohmer.

Luchini dézingue les architectes et les maires constructeurs de médiatèques absurdes :
" Et ils veulent détruire ça (un pré pour construite une médiathèque devant une église de village) y a des types qui flinguent des mômes parce qu'ils ont un peu crié, moi c'est des architectes " et sa môme lui fait une leçon d'éducation civique vacharde (Via Lingane).



Et aussi l'Anglaise et le duc, un brulôt cinématographique anti républicain tiré des mémoires de Grace Eliott, ex amante du duc d'orléans de sinistre mémoire, qui lui conserve assez d'amitié pour lui dire tout son dégoût du totalitarisme révolutionnaire.



La Bande annonce est intéressante, elle ne donne pas un mot des dialogues, ils sont tellement contre révolutionnaires qu'ils ne pouvaient pas être montrés en avant première.

11 01 2010

Conférence : « Les minorités chrétiennes de Turquie »


Image dubtretzelausimit

Au collège des Bernardins

mardi 12 janvier de 19h30 à 21h30

Tandis que la saison de la Turquie fait découvrir aux Français un visage souvent ignoré de ce grand pays, la situation des chrétiens reste dans l’ombre. Or, la vie quotidienne autant que le statut légal (et politique) des chrétiens turcs révèlent que la discrimination religieuse ne se conjugue pas toujours au passé sur les deux rives du Bosphore. Quel est l’avenir des chrétiens de Turquie ?

Avec la participation de :

Jean-François Colosimo, philosophe, directeur des éditions du CNRS ;
Sébastien de Courtois, chercheur à l’Ecole pratique des Hautes Etudes ;
Mgr François Yakan, vicaire patriarcal chaldéen d’Istanbul;
Père Xavier Jacob, assomptionniste d'Istambul

Les interventions et les livres de Sébastien de Courtois sur ce sujet sont toujours bien faites et bien écrites et abordées avec cœur.

08 01 2010

Bergers au coin du feu



Grandes Heures de Bretagne. Moleiro.com : éditeur de reproductions d'enluminures anciennes.

07 01 2010

Comment voir venir la neige ?

La technique moderne fait des merveilles.



Il est maintenant possible de suivre le parcours des nuages et des précipitations preque en temps réel sur les sites météox.com, sat24 et d'avoir des prévisions presques fiables sur le site de météo France qui mesure aussi les hauteurs de neige dans les stations de ski, avant de voir le résultat sur la plus belle webcam du monde, celle du Ballon d'Alsace.

06 01 2010

Alerte à la neige ! Le réchauffement climatique est il toujours d’actualité ?

Météo-France place désormais en alerte orange à la neige et aux pluies verglaçantes, jusqu’au plus tôt le jeudi 07 janvier 2010 à 07h00, 18 départements de l’ouest de la France.
Le
s amateurs peuvent suivre presque en temps réel la spirale de neiges qui s’avance actuellement sur la Bretagne et la Normandie sur le site météox.com.




L’hiver est riche de nouvelles de perturbations des activités économiques par la neige. La Chine a connu ses plus fortes chutes de neige depuis 20 ans et sont suivies d’une vague de froid sans précédent depuis 60 ans.
Ces exemples ponctuels sont ils le signe d’une tendance au refroidissement climatique ?
Les dernières études scientifiques tendent plutôt à relativiser les annonces de froids et de chaleurs catastrophiques fondées sur le court terme.
Le rapport scientifique du groupe intergouvernemental d’experts sur le climat vient d’être épinglé par un article très sévère de la revue scientifique de référence « science ». Les affirmations de ce rapport à propos de la fonte des glaciers himalayens seraient sont « horriblement fausses ».
Les glaciers himalayens perdraient de 100 à 500 000 kilomètres carrés et risqueraient de disparaître en 2035 … si rien n’est fait.
Une enquête sur les sources de cette affirmation, largement reprise par les médias montre qu’elle vient d’un rapport du lobby écologiste WWF, non revu par des scientifiques. Il s’agit en fait de la déformation d’un rapport destiné à l’Unesco et qui donne ces chiffres pour 2350 et pour l’ensemble des régions tropicales.
Les plus grands spécialistes de la glaciologie ont protesté et signalent que les glaciers n’ont pas fondu dans les périodes historiques récentes plus chaudes que l’actuel, et que l’approvisionnement en eau du Gange ne dépend que pour 3 à 4% des glaciers.
Le président du Giec balaye ces critiques en parlant de « science vaudou ».
L’histoire permet de relativiser nos effrois climatiques, la Seine a été bloquée par la glace du 6 janvier au 15 mars 1709, alors que les romains de l’antiquité pouvaient traverser les Alpes par des cols qui sont aujourd’hui sous des glaciers.
Les températures mondiales sont actuellement dans la moyenne des dix dernières années et les glaces de mer des pôles nord et sur un tout petit peu en dessous de la moyenne des 30 dernières années.


06 01 2010

Les chiens de compagnie polluent bien plus que les voitures

0.41 hectare, c’est le chiffre de l’empreinte écologique d’une voiture 4X4, qui ferait 10 000 kilomètres par an, soit deux fois moins que celle d’un chien de compagnie selon une étude néo zélandaise qui conclut qu’il est temps de manger son chien pour sauver la planète.

La présidente de la fondation 30 millions d’amis proteste.

Médor, Rex et autres Félix peuvent polluer la planète deux fois plus qu’une voiture, selon une étude insolite de chercheurs néo-zélandais, “Il est temps de manger son chien, manuel pour une vie éco-responsable“. Publiée en octobre 2009 dans la revue New Scientist, l’étude de Robert et Brenda Vale n’a pas manqué de susciter les réactions hostiles des défenseurs des animaux domestiques et de leurs propriétaires.

Elle souligne que pour nourrir Médor, un chien de taille moyenne qui mange 164 kilos de viande et 95 kilos de céréales par an, l’impact sur l’environnement correspond à une surface de 0,84 hectare. En revanche, une voiture de type 4X4 qui parcourt 10.000 kilomètres par an, si l’on tient compte de l’énergie nécessaire pour la construire et la faire rouler, a une empreinte écologique de 0,41 hectare, deux fois moins forte que celle du chien.


Via

06 01 2010

Le combat de l'alcool et de l'islam dans les pays arabes

La production de vin a augmenté de 10% en Tunisie qui consomme 60% de celle-ci, le Maroc voit sa consommation augmenter de 7% ces dernières années. Les exportations vers les pays du golfe sont difficiles à mesurer, mais progressent.

En Algérie, mais aussi en Egypte ou en Jordanie, les projets d’extension des vignobles se multiplient et les tentatives de frêres musulmans pour obtenir une loi interdisant le vin en Egypte sont régulièrement repoussées.

06 01 2010

Surdiplômées, elles restent à la maison.

C’est un article du site de Valeurs actuelles qui signale ce mouvement des femmes qui préfèrent voir grandir leurs enfants plutôt que d’utiliser leurs diplômes pour faire carrière.
600 000 parents utilisent le congé parental de trois ans que le gouvernement voudrait réduire, et le nombre des « femmes au foyer est passé de 2.2 à 3 millions en dix ans.
L’article donne plusieurs témoignages de femmes qui ont choisi de s’arrêter et montre que la remise en valeur de la maternité et de l’allaitement traverse tous les pays occidentaux.

04 01 2010

A quoi pouvait bien servir l'alternatim ?

Cette pratique musicale bien oubliée qui consiste à faire jouer par l'orgue le développement de la mélodie grégorienne d'une partie des chants de la messe.



Temps perdu, rêverie, distraction ?
Bien au contraire, l'envol abstrait de la musique permet de laisser à l'esprit le temps de s'imprégner des paroles qui ont été dites.
" Nous avons oublié aujourd’hui cette pratique du jeu alterné : aux XVIIe-XVIIIe siècles, l’organiste n’accompagnait pas le chant. Il improvisait ou interprétait de courts versets à la place des chanteurs. L’alternance entre le chœur et la tribune, l’alternance des langages musicaux, la répartition spatiale de l’action musicale, tout cela conférait à l’orgue une mission de grande importance : il chante, il est un chœur à lui tout seul, il utilise un langage et des sonorités qui lui sont propres, différents de ceux du monde. Il ouvre un espace lyrique dans l’espace architectural. Nous entrons ici dans une expérience sensible de la prière liturgique, expérience du souffle –surtout à une époque où les orgues étaient alimentés par des soufflets actionnés par des bras, ce qui donnait un débit de vent irrégulier plus proche du souffle humain – expérience de la lumière, de l’espace, de la splendeur, de l’exultation et du désir, de l’attente et de la plénitude. " Via

04 01 2010

Les tours de la nouvelle Jérusalem céleste

apparaissaient dans l'imagination des hommes du Moyen Age qui ont construit les tours de la cathédrale de Laon.

01 01 2010

Meilleurs Voeux

Je vous souhaite une très bonne et belle nouvelle année.



Que cette année soit aussi belle et variée que les flocons de neige que le bon Dieu nous donne gratuitement, tous uniques et différents. Qu'elle soit pleine de joies et de belles rencontres, y compris au milieu les épreuves inévitables en ce monde.

Que cette année soit aussi pleine de lectures et de découvertes :

Aux sources de la liturgie et de la pensée chrétienne avec les lectures du jour dans l'ancien et le nouveau rite, Les bons textes et sur le site de la paroisse Saint Ephrem
Sur les blogs triant l'information de manière alternative / Salon Beige catholique / F Desouche ethnique / Rezo.net altermondialiste /
Ou chez les spécialistes / Veille Education / Futura sciences / Pensée Unique à propos du réchauffement / Tribune de l'artLa boîte à imagesHérodoteLes Bons Docs / le découvreur de patrimoine Guerre civile et yaourt Allégé et le réagissant Fromageplus
Tout en sachant partir en voyage à la poursuite des étoiles ou dans les replis des montagnes sur Géol Alp et Planet Terre.
Tout ceci peut se faire en musique sur Youtube avec Callixtinus, Margotlorena ou Civileso 
Liste de sites favoris réalisée avec les pages Toute la presse en ligne (+) et Sites pour un mai 68 de droite.


Image site Snowcristal Via

01 01 2010

Quel est le jour du début de l'année ?

Pour la liturgie, le début de l'année est fixé au début de l'avent. Les chrétiens, par exemple en France ont aussi utilisé le jour de Pâques et de la résurrection, peu pratique car variable.
C'est un Pape qui a décidé que le début de l'année civile pourrait continuer à se faire le 1er janvier, premier mois après la naissance du Sauveur.



Il a ainsi repris, en la modifiant, la pratique romaine qui avait déplacé le début de l'année du premier mars honorant le dieu de la guerre au 1er janvier consacré à Janus bifrons, qui regarde les deux années.
La date du jour de l'an a pu varier par ailleurs selon les provinces ou les cultures, du Nouwroz iranien au nouvel an chinois.

01 01 2010

Benoît XVI pour un sapin de Noël chrétien



Sa forme se dresse, son vert et les lumières sur ses branches sont des symboles de vie (... qui ) nous renvoient au mystère de la Nuit Sainte. Le Christ, le Fils de Dieu apporte, dans le monde sombre, refroidi et non racheté dans lequel il vient à naître, une nouvelle espérance et une nouvelle splendeur.

Benoît XVI, via Eucharistie Sacrement de la Miséricorde Blog / Image.

01 01 2010

Un enfant nous est né, au milieu de nos misères



Noël n’est pas seulement la crèche et la joie de la naissance, c’est le Christ souffrant.

Il naît dans la misère, dans une étable puante, en voyage, rejeté par les hommes. Il a voulu partager la plus grande misère de l’homme, car il se soucie de lui.
C’est Jésus qui peut nous aider à voir comment aider ceux qui sont pauvres et sans abri, y compris les enfants non attendus.
La grotte dans laquelle il naît, c’est aussi son tombeau, et ses langes l’enserrent comme le fit plus tard son linceul.
Jésus est né comme tous les hommes dans la perspective de mourir. Sa naissance nous rappelle aussi sa mort, mais aussi sa résurrection.

Au cœur de l’hiver c’est aussi l’annonce du renouvellement de la nature humaine, qui ressuscitera avec lui. ...
Via Paroisse Saint Ephrem

01 01 2010

Adorer ou mépriser l'être humain

L’être humain est le plus beau de tout ce qui a été créé, au dessus même de toutes les étoiles de l’univers et de la nature toute entière. Aujourd’hui on met l’homme derrière la protection des arbres et des fleurs ; on préfère ce qui est matériel.
Cela peut se comprendre, car l’homme est devenu insupportable, rempli de haine et d’orgueil, de meurtres et de crimes. C’est parce que l’homme ne rentre plus en lui-même pour se souvenir qu’il a été créé à la ressemblance de Dieu. Il faut que l’homme retrouve sa vraie place, ouvert aux mouvements de son âme et avec Dieu.
Toi, homme, sans Jésus Christ, tu ne peux pas devenir humble et pardonner.
Le chrétien dispose d’une bonté et d’un pouvoir spécial d’apporter la paix s’il ne compte pas seulement sur lui-même pour choisir ses chemins. Le chrétien laisse Dieu agir en lui-même. Quand on prie, ce sont les idées venues de Dieu qui nous viennent.
Image rmn.
Via Paroisse Saint Ephrem

Administration