Un rapport de Michel Goya, un expert de l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire (Irsem) critique la vie en vase clos de l’archipel des bases américaines.
0.5% du coût de la guerre suffirait à doubler la solde des militaires afghans et ceux-ci seraient, d’après Michel Goya, bien plus efficaces si on leur laissait faire la guerre à leur manière, au lieu de tenter d’en faire des soldats à l’occidentale.
Un article de la revue « marine » regrette pour sa part que la France n’envoie plus de forces spéciales capables de missions d’observation et de contact avec la population.