Les partis obligent à prendre un package commun :
"eugénisme et aides sociales" contre
"liberté d'entreprendre et obligation de travailler le dimanche" ou
"défense de la vie sour le bout des lêvres et adoration du bleu, blanc, rouge".

En partant de ces solutions qui ont toutes leurs défauts, on aboutit à un "rejet à droite" de la défense de la Vie qui conduit à un alternative mortelle entre :
- Oublier les victimes de l'avortement et du travail du dimanche, ce qui me semble être une erreur grave ou
- Entrer aussi dans d'autres combats ou on ne manquera pas à l'amour de Dieu et des hommes en soutenant une idée plutôt qu'une autre.

Malheureusement ceux qui veulent défendre les points non négociables de l'enseignement social chrétien, respect de la vie, de la famille (y compris par le juste salaire) et liberté d'éducation,
n'ont pas l'occasion de citer positivement des responsables socialistes très souvent.
et la confiance qu'on peut accorder à tous les partis de droite pour appliquer ces points est très très limitée bien qu'ils disent les défendre quand ils sont dans l'opposition.

D'après un vif débat sur le site Carnets Baroques.