Les politiciens en campagne électorale dans l’Etat indien de l’Haryana ont été accueillis par des manifestants qui disaient « donnez nous des épouses pour avoir nos votes ».

Le caractère massif des avortements féminins fait qu’il y a actuellement 861 femmes pour mille hommes. Les hommes de cet état très pauvre sont obligés d’acheter les femmes ou de les importer des régions voisines.

Les hommes politiques affirment ne pas pouvoir agir et faire des lois qui iraient contre les pratiques sociales qui détruisent les femmes.