Cela se passe en Grande Bretagne près de Liverpool. Après une discussion à propos de la foi avec une cliente musulmane, celle si est allée se plaindre à la police. Ils auraient eu le tord de dire que Mahomet était un chef de guerre et que le voile est une forme d'asservissement. Pour ces propos « menaçants ou injurieux » ils risquent 5000 livres d'amende au titre de la loi de 1998 sur le crime et le désordre et ont déjà perdu une partie de leur clientèle effrayée par le scandale.