Il reçoit Sylvie Brunel, géographe et ex employée de l'industrie humanitaire qui dénonce le malthusianisme caché derrière l'écologisme.



Pour elle la solution de la malnutrition et des famines dans le monde ne se trouve pas dans le massacre des pauvres et l'eugénisme malthusien, mais dans des politiques pro-agriculteurs, qui ont sauvé de la faim l'Inde, mais aussi le Brukina Fasso ou le Malawi, alors que les famines provoquées ravagent le Zimabwe voisin.
Elle affirme courageusement que Malthus s'est trompé dès son époque, la créativité humaine et le sens de la justice ont encore d'immenses réserves pour permettre à tous de vivre décemment, sans pour autant rejoindre les excès contemporains de ceux qui vont signer leurs livres écolos en prenant leur hélico personnel. C'est tiré d'une émission à écouter ici.