Unberto Eco cherchait le texte perdu du "Rire" d'Aristote; cela ne déplairait par à certains frêres de Saint Jean de retrouver celui que le philosophe grec essentiel a consacré à la prière.

D'autres cherchent les partitions perdues de Jean Joseph Cassanea de Mondonville.
Oratorio à la française avec Les Israélites sur la montagne d’Horeb en 1758, motets composés sur les paroles des psaumes c'est une grande partie de ses oeuvres qui ont disparu dans le grand bûcher sacrificiel de partitions que fut la révolution française.
Ce qui nous reste sur youtube et Deezer suffit à nous le faire regretter.
L'aimable visage du siècle des lumières cachait un homme capable d'exprimer tous les sentiments de l'homme face à son Dieu, comme Zelenka, Vivaldi ou Bach dans leurs pays respectifs.



Quia apud te propitiatio est,
/ Car c'est près de toi que se trouve le pardon ...

Cela montre que le siècle dit "des lumières" a aussi été un grand siècle chrétien.