Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« juin 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

22 06 2009

Le Times casse l'anonymat d'un blogueur policier anglais.

Rue 89 retransmet cette nouvelle scandaleuse.

Pour ma part, je suis cyber-anonyme par devoir de réserve.
J'en ai pas honte, je suis fier de ce que je fais en ligne mais c'est sous pseudonyme.
Pour ne pas mélanger enseignement de l'histoire et jugements personnels qui donnent un signe positif ou négatif aux faits et aux idées, alors que l'historien ne fait que les décrire et tente de les expliquer.
C'est aussi parce que des personnes à la culture limtée pourraient ne lire des engagements catholiques, chrétiens sociaux et sympathisants du légitimisme que dans la lorgnette des idées reçues du moment.
Parce que mon employeur, l'Etat peut parfois manquer de largeur de vue quand on exprime des idées dissidentes. Le pseudonyme permet une liberté de parole et de témoignage sur son métier qui est nécessaire.
et enfin, un pseudonyme peut toujours être rompu, il faut savoir s'y préparer.

22 06 2009

Biber, de la musique qui se boit comme un bon verre de vin



et qui fait attendre le ciel



Auteur des Sonates du Rosaire, ce compositeur reçut sa formation principale de Johann Heinrich Schmelzer. Avant d'être nommé maître de chapelle auprès du prince évêque de Salzbourg en 1684, il occupe des postes à Olmütz et Kremsier, en Autriche. Violoniste virtuose, il est aussi un grand compositeur de toutes sortes d'œuvres. Il est anobli par l'empereur Leopold Ier « von Bibern » pour son mérite de violoniste et compositeur. Son fils est le compositeur Carl Heinrich Biber (1681-1749), qui succèda le père au poste du maître de chapelle à Salzbourg.

Administration