Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« juin 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

10 06 2009

Autocensure dans l’édition.

Paul Eric Blanrue voulait publier un livre sur l’influence pro-israëlienne sur la diplomatie de Sarkozy. Il n’a trouvé ni éditeur ni diffuseur en France. « On n’aura pas une ligne dans la presse ou à la télé ». Ces médias sont aussi ceux laissent passer des fabrications d’images pro-palestiniennes dans l’affaire Al Dura.

10 06 2009

Deux expositions à voir en ce moment.

Résurrection de la Vache qui rit, et surtout de celui qui la dessina, Benjamin Rabier, qui dessina aussi les animaux des aventures de Gédéon. Une exposition lui est consacrée à l’historial de Vendée.
Retour en grâce aussi de Jules Hardouin Mansart. Longtemps éclipsé par son grand oncle François, il est remis à l’honneur par le musée Carnavalet. Saluée par le site « la Tribune de l’Art », la scénographie de l’exposition met en valeur ses œuvres majeures : voûte en stéréotomie de l’hôtel de ville d’Arles, château disparu de Clagny et dôme des Invalides.

10 06 2009

Course au viol des promesses électorales.

Brice Hortefeux remporte une victoire incontestablement historique. Son séjour au parlement européen durera certainement moins longtemps que les 55 heures d’un des mariages de Britney Spears. Il avait pourtant signé, juré craché que candidat UMP il faisait campagne pour sièger.
Benoît Hamon doit être très déçu. Malgré sa promesse de démission en cas d’échec, il va se laisser faire une douce violence et rester porte parole du parti (tout en retournant travailler dans le privé, dans un institut de sondages)
Declan Ganley respecte pour sa part sa promesse en quittant la politique après sa défaite, et abandonne le terrain aux européistes.

10 06 2009

Home, un film de propagande, Kohn Bendit stalinien et Sarkozy soumis

Toute leur victoire électorale tiendrait elle uniquement dans une habile propagande médiatique et émotionnelle.
La Polémique autour de la diffusion du film « Home » de Yann Arthus Bertrand continue. Le site e-deo retransmet une chronique publiée sur « Libération ». Elle parle du « message aussi lourdingue que les poches de Pinault » qui s’est offert une énorme publicité pour ses produit de luxe pas du tout écologique en ouverture du film.
Selon ce film « L’homme serait une blatte nocive pour la planète ».
Seules les blattes frugales du grand nord ou d’Afrique trouvent grâce aux yeux de « Home » et « Homère, Newton ou Bruneleschi ne sont rien à côté de la beauté sauvage d’un éléphant courant dans la brousse »
Le point de vue est toujours celui de l’hélicoptère, des lecteurs de Rue 89 signale d’ailleurs que Yann Arthus Bertrand utilise aussi ce moyen de transport peu écologique pour aller chercher signer ses livres et Nicolas Hulot pour aller faire ses recherches de maisons à acheter.
Yann Dieu reconstitue la création, la terre, l’eau, et assène en voix off ses prophéties glaçantes et ses affirmations sentimentales.
La bonne vieille science qui s’attache aux faits meurt au cours de l’exercice. Le film parle du recul de la banquise du pôle nord, annonce qu’elle est foutue et oublie les statistiques retransmises par le site « pensée-(tiret)unique.fr » qui montrent que les glaces du pôle sud sont par contre de plus en plus étendues.
Loin des sphères paisibles de la science, l’ambiance est au règlement de comptes chez les verts. Cohn Bendit affirme qu’un des conseillers de Bayrou, l’écolo Christophe Madrolle l’aurait prévenu que Bayrou se renseignait sur son passé sulfureux. Ce conseiller affirme lui avoir répondu par téléphone en le traitant de salopard avec des méthodes staliniennes.
Les conseillers de Sarkozy ne perdent pas de temps de leur côté, Borloo annonce que le budget des éoliennes en mer passera de 30 à 100 millions d’euros et le président annonce que l’Etat subventionnera autant les énergies propres que le nucléaire (qui est en fait surtout financé par les entreprises du secteur)

Administration