Dans les chaleurs de l'été, la façade des palais damascène offre le refuge d'un iwan. Toujours à l'ombre, et orné d'une fontaine, ce renfonçement de la façade laisse partir l'air chaud sous sa haute voûte.