Le choeur des pleureuses humanistes qui se lamente (à juste titre) sur les souffrances des enfants de Gaza est d'une hypocrise abjecte.
Wafa Sultan a très justement signalé que les médias musulmans n'ont jamais protesté contre la mort de ceux qui sont tués par des musulmans en Palestine, en Tchétchénie ou ailleurs.
Un jour d'avortement en France, c'est autant que dix jours de guerre à Gaza, et la presse communiste qui parle à tout va de génocide et d'atrocités, en oubliant la Kolyma, Katyn et le cambodge.

Les causes, les douleurs secrètes et la voix de la conscience sont moins visibles que les photos des morts.
Certains dessinateurs s'y laissent prendre



En oubliant ceci



Et aussi les accusations justifiées des israëliens à propos de l'utilisation de civils comme boucliers humains par le Hamas, des enfants massés de force près des lieux cibles.



et soldats du hamas transportés dans des ambulances de la croix rouge (à la fin de la vidéo)



Autres lectures sur le sujet : Des sites commes Médiarabes traduisant la presse du Moyen Orient et les sites pro-israëliens : Drzz, Bivouac Id, Houmous.Défense d'Israël. (q) Désinfos. Nuit d'Orient. Israël Over Blog. .
et des articles :
Culture de mort de l'islam. ils n'ont jamais pleuré les victimes non musulmanes et celles des musulmans. La régle du mort kilométrique. un palestinien de Gaza vaut moins qu'un new yorkais, mais bien plus qu'un congolais.
Israël a besoin du terrorisme.
Camps de réfugiés. une arme.
Paradoxe d'une victoire israëlienne. impossible Palestine indépendante, unification économique et aparthied pratique.