Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« septembre 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

30 09 2008

Paradoxes au pays des gauchocrates

Le PS, arroseur arrosé

Le parti socialiste s’insurge, grand dispensateur « d'intraveineuses d'humanisme », avec la série l’Instit, souteneur de radios "libres" comme NRJ, contrôlée indirectement part le parti et ouvrant toute son antenne à Jack Lang, il proteste contre le manque de neutralité de Xavier Darcos.
Il soutient l'idée d'une UMP des lycéens alors que personne n'ignore les liens des prétendus syndicats lycéens et du PS

Siné dessinateur viré, vire sans hésiter

L'immense rigolade de l'été continue.
Lançant un journal à son image, gros, vulgaire, obésé, anti-chrétien et laïcard et à force d'outrance assez insignifiant il ne tarde pas à faire à un autre ce qu'il a subi. Il vire de son projet un bon docteur pro-palestinien pour se conserver les bonnes grâces de Guy Bedos la Grande Conscience.
Siné gauchiste pro-palestinien est un grand copain de Jacques Vergès qui en avait dit des vertes et des pas mûres En 1982, quelques jours après l'attentat de la rue des Rosiers :
"Je suis antisémite et je n'ai plus peur de l'avouer, je vais faire dorénavant des croix gammées sur tous les murs... je veux que chaque juif vive dans la peur, sauf s'il est propalestinien. Qu'ils meurent !"; Le 2 juillet 1997, Siné écrivait à propos de la GayPride : "[...] je dois avouer que les gousses et les fiottes qui clament à tue-tête leur fierté d'en être me hérissent un peu les poils du cul... [...] ."
Il fut viré de Carlie Hebdo pour une phrase assez anodine "(Jean Sarkozy) vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie ce petit !"
Pour un journaliste c'est "un article antisméite". Le Journal arbitre du Vrai et du Bien ne peut souffrir une telle tache. Gauchiste dans un journal de "gôche" il est viré par son patron comme un vulgaire ouvrier du XIXe siècle victime des révolutionnaires et la gauchosphère se déchire à belles dents.

30 09 2008

Paradoxes au pays des artistes concernés

Elle a publié un livre qui la décrit vivant de multiples expériences sexuelles. Catherine Millet, critique d'art contemporain, vient d'en publier un autre à propos de la jalousie qui la ronge quand elle voit que son homme a exactement le même comportement. A l'inverse de ses discours précédents, elle découvre que le corps n'est pas un simple hamas de molécules utilisable à volonté. Les gestes engagent et elle découvre à son esprit défendant que l'adultère est une trahison.



Il est très fier d'avoir installé un gros homard de fer blanc peint en rouge dans les salons de Versailles et d'avoir vendu une oeuvre plus de 100 millions de francs; mais Jeff Koons est aussi un collectionneur raffiné.



Pendant qu'il impose ses lubies au château de Versailles, Jeff Koons collectionne la peinture classique. Les esprits mal tournés pourraient penser que certains tableaux de Courbet ou Fragonard peuvent rejoindre les préoccupations de l'ex époux de la « Cicciolina », ex actrice de porno italienne. C'est plus difficile à croire quand on sait qu'il recherche aussi les oeuvres de Poussin. C'est presque aussi beau qu'un architecte constructeur de barres et de tours qui vit dans un hôtel particulier classique.



Cinéaste bobo par excellence, Agnès Jaoui quand à elle n'abuse pas d'intermittents du spectacle. Il ne s'agit pas pour elle de refuser l'exploitation de la précarité néo-libérale. François Chérèque explique simplement qu'elle a délocalisé ses tournages en Europe de l'est. Tout comme Gérard Jugnot, auteur d'une version néo-popu de "the Full Monty" à la gloire du Front Populaire. On croirait entendre Daniel Mermet animateur gauchiste de « Là bas si j'y suis sur France Inter » dire à une ex précaire titularisée dans la radio que les précaires, au moins acceptaient de travailler plus pour l'émission.

Administration