Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« septembre 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

17 09 2008

Lectures

Et c’est à Lourdes, ajoute-t-il, que l’on peut faire cette découverte fondamentale : Combien de personnes viennent ici pour voir, espérant peut-être bénéficier de quelque miracle, puis sur la route du retour, ayant fait une expérience spirituelle d’une vie en Église, elles changent leur regard sur Dieu, sur les autres et sur elles-mêmes. Une petite flamme nommée espérance, compassion, tendresse, les habiteLa Vie
«La catéchèse n’est pas d’abord affaire de méthode, mais de contenu.» Le pape appelle à une «transmission intégrale de la foi»

Tous les spécialistes savent que l’audimat tombe immédiatement et automatiquement, c'est prouvé, quand une télé montre une personne handicapée ou quelqu’un atteint d’une maladie grave. Les pèlerins, les brancardiers et les malades de Lourdes, lundi, n’avaient aucune chance de passer à l’antenne. Lecomte

Nous souhaitons agir pour eux mais nous ne les voyons pas. Ils sont l'objet de la "solidarité nationale" mais pas de nos regards.
Une note magnifique du site IABOC à propos des SDF.

17 09 2008

La planète financière en danger

Alan Greenspan, l'oracle des années de la dérégulation financière et de la croissance boursière parle de la plus grave crise financière depuis un siècle.
La faillite d'une grande banque d'investissement américaine, Lehman Brothers, lundi a suscité de nombreuses réactions dans la journée d'hier.
Les bourses connaissent des variations brutales, New York perdait 4% lundi et 0,5% mardi, Paris 2%, Tokyo 5 et Moscou 17%. Le sentiment qui domine est celui de l'incertitude, tout d'abord sur les établissements menacés, en particulier la grande compagnie d'assurances AIG, menacées par ses garanties de prêts immobiliers.
Plus généralement les banques ne savent pas réellement quelle proportion de l'argent qu'elles ont prêté qui ne sera pas remboursée par des particuliers, mais aussi par les autres banques. Le Crédit agricole est sur d'avoir perdu 20 millions de dollars mais 250 millions sont incertains.
La contagion a l'économie réelle est inévitable, les banques en difficulté prêtent, mais à des taux bien plus élevés, un des taux américains est passé de 3 à 6,5%, ce qui va faire baisser la consommation.
Pour éviter une répétition de la crise de 1929, les Etats interviennent en prêtant de l'argent aux banques : 70 milliards de dollars aux Etats Unis et 100 milliards d'euros par la BCE.
Il ne peuvent cependant sauver tout le monde, ce qui explique le choix de ne pas sauver Lehman Brothers. Pour le gouvernement américain, les capitalistes doivent être libres, mais aussi prendre leurs responsabilités.
Là ou certains voient une manifestation de darwinisme économique, le spéculateur Georges Soros citritique la réduction des contrôles des marchés financiers.
Le site Polémia fait remarquer que ce libéralisme financier s'accompagnait de pressions de l'Etat pour encourager les banques à prêter aux minorités « discriminées ». Elles l'ont fait, mais en leur imposant des formes modernes d'usure et des remboursements trop élevés, ce qui a déclenché la crise immobilière et financière de que nous vivons.

17 09 2008

Reformes dans l'Education, du lycée, des IUFM, mais pas des programmes

Dès l'année prochaine pour les secondes le lycée deviendra modulaire.
Modules en seconde pour découvrir de nouvelles matières et choisir son orientation, modules librement choisis à valider les deux années suivantes.
On travaille pour voir comment faire pour ne pas aboutir à un immense désordre.
Ce système ressemblerait à ce que font les finlandais, à une différence essentielle près, il ya dans ce pays un concours d'entrée à l'université.
On ne sait pas ce que deviendront l'actuelle hiérarchie des filières et le bac dans tout cela

Les Instituts Universitaires de Formation des Maîtres sont supprimés, mais pas leurs personnels.
Le formatage pédagogique sera intégré aux diplômes universitaires qu'il faudra obtenir pour se présenter aux concours, et dans une mesure non encore précisée aux concours eux mêmes. Par contre ensuite les jeunes enseignants seront suivis par des collègues et validés par des inspecteurs.
Mais que le bon peuple ne s'inquiète pas, les programmes de collège demandent toujours de parler des philosophes des lumières et de l'esclavage.

Administration