Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« juin 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

18 06 2008

Le mariage en contradiction fondamentale avec l'esprit du temps

Le recul de l'engagement dans les société démocralitaires est lié avec la philosphie triomphante de l'individualisme absolu et sans relations portée en particulier par la franc maçonnerie.
Ce passage d'un roman d'anticipation de Jean Christophe Ruffin illustre bien l'opposition entre le raisonnement abstrait de l'indiviualisme et l'institution relationnelle du mariage.

« Le mariage, en Globalia, était devenu une formalité rare et en général tardive. Son principe même heurtait l’idée fondamentale sur laquelle était construit tout l’édifice démocratique. Dans un monde où attenter à la liberté d’autrui était le péché suprême, la limitation des possibilités d’un individu – que la notion de mariage contenait explicitement – n’était guère acceptable. Seul le fait que cette amputation fût volontaire la rendait tolérable. Toutes les garanties étaient heureusement prises pour qu’un tel enchaînement fut réversible sans formalités. Le mariage était sévèrement encadré et ne pouvait résulter que de préalables administratifs assez longs ; le divorce, au contraire, était libre, immédiat et sans aucune condition. L’habitude avait été prise soit de ne rien célébrer, soit de saisir plutôt l’occasion de la séparation pour organiser des agapes. »

Extrait tiré d'une note à propos d'un très mercantile "salon du divorce" rassemblant tous les profiteurs du divorce, avocats, psychologues, magiciens New Age à l'affut des bénéfices du malheur des couples.

L'idée que l'engagement est l'ennemi de la liberté se retrouvait chez les révolutionnaires de 1789 qui ont interdit les voeux monastiques dès le 26 octobre 1789 et ont prêté de multiples serments, mais qui n'avaient tous de valeur que dans l'instant où ils étaient prononcés.

18 06 2008

Prière au Christ dans les tempêtes


Les fleuves, Seigneur, ont élevé, Les fleuves ont élevé leur voix.
Les fleuves ont élevé leurs flots par l’abondance Des eaux qui retentissaient avec grand bruit.

(Psaume 92)

Une merveille trouvée sur le site de la Tribune de l'Art.
Ce tableau montre que le XVIIIe siècle est aussi un très grand siècle spirituel, face à la philosophie des lumières, on trouve la saint mendiant, Benoît Joseph Labre, Alphonse de Liguori, mais aussi le renouveau du piétisme, la foi de Jean Sébastien Bach et les oeuvres profondément spirituelles de Jean Joseph Cassanéa de Mondonville et de Tiépolo.

18 06 2008

Prière au saint Patron des internautes

When downloads fail,
when disks erase,
when life-work’s lost in cyberspace,
remind us in our dire frustration:
The goal here is communication.
"Oh, heed our pleas (but don’t keep score)—
pray for us, St. Isidore!"
Via

Administration