Le capitalisme rhénan a été un modèle de développement fondé sur le dynamisme de dynasties familiales qui se distinguaient par la régularité en affaires, des convictions religieuses et sociales fortes et la recherche des innovations (article de F.G. Dreyfus sur le sujet).



Un de ses symboles est en difficulté, DMC (Dollfus Mieg & Cie avec la famille Koechlin) était une des grandes entreprises textiles familiales alsacienne issue de la ville libre de Mulhouse, elle dépose son bilan, à cause de la concurrence asiatique (site d'histoire de ce groupe textile)

Le même jour, France culture diffuse une passionnante émission sur le dynamisme et les valeurs des entreprises familiales alsaciennes. Les membres de ces familles témoignent de leur envie de continuer et de la naissance constante de nouvelles entreprises. "on préfère travailler pour ses enfants que pour des actionnaires lointains" et "leur fortune doit leur servir à aider leurs semblables"


Michel Haag, directeur de la brasserie familiale Météor

Documents sur les entreprises familiales rhénanes : Des entreprises familiales développées par croissance interne, Face aux incertitudes et aux crises la tentation de la sortie de l'industrie.
Promotion interne et familiale des dirigeants chez les dirigeants de Siemens.
Valeurs paternalistes du patronat rhénan., Une polémique entre "le populaire" et le "Petit Journal" à propos des avantages et de l'utilité de la bourgeoise qui peut pousser ses enfants dans les bonnes places