Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« mars 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

20 03 2008

Les souffrances oubliées des victimes de la culture de mort

Le blog du chroniqueur judiciare du monde affirme qu'on parlera peut être de Chantal Sébire comme on parle de Marie Claire à propos de l'avortement. "Ces moments là, où une société s’apprête à briser un tabou, sont fascinants. On mesure combien ils ont été préparés par d’autres événements qui ont fait leur chemin en nous, le plus souvent à notre insu."

Ce qui me gêne c'est qu'on parle bien moins de tous ceux dont les souffrances ne seront pas médiatisées et qui seront euthanasiées parce qu'ils gênent ou qu'ils coûtent trop cher.
C'est bien cette optique libérale que défend Jacques Attali quand il dit que l'euthanasie est une solution pour les sociétés industrielles et que le suicide est un droit induviduel.

Quand à Marie Claire écoutons ce qu'elle aurait dit a un jeune venu assister à une conférence à laquelle elle participait
- "Pendant ces trente ans, on parlait de Marie-Claire, mais personne ne s'est demandé ce qu'elle est devenue Marie-Claire !"
- "C'était l'enfer pour survivre"
- "Si j'avais de l'argent, je créérais une fondation pour aider les femmes qui ont subi un avortement."
- "Moi, mon avortement, j'y pense tous les jours. Aujourd'hui j'aurais un fils de 30 ans. Et pourtant c'est le fruit d'un viol."

Commentaire posté sur ce blog, on verra s'il va passer la censure du modérateur.
Associations pour le développement des soins palliatifs : Jalmav, sosfindevie.org
Autres témoignages sur les souffrances cachées des victimes de la légalisation de l'avortement et aides disponibles

20 03 2008

Comment le gouvernement veut réduire les professeurs à l'obéissance

Le mammouth croise à nouveau les bras.
La grêve d’hier aurait été moins suivie que la précédente, autour de 25% au lieu de 35 d’après le ministère.
Le pouvoir d'achat, mais surtout la publication du rapport Pochard sur l’avenir du métier d'enseignant créent des remous
Blocage habituel, les syndicats s’accrochent comme des moules à leur rocher statutaire et le gouvernement fait écrire des rapports pour assouplir la gestion des carrières et en reprendre le contrôle.
La progression très rigide des salaires et des avancements, contrôlée par les syndicats serait bien davantage confiée aux chefs d’établissements.
Ce plus grand contrôle de la hiérarchie sur les professeurs permettrait de leur imposer plus de concertations et de pilotages pédagogiques ministériels.
Le temps de vaches maigres que vit le monde enseignant accentue les tensions, à l’heure ou l’Etat racle les fonds de tiroir et ou les retraites pèsent de plus en plus sur les comptes de la nation.

20 03 2008

Morale du souvenir de la Grande Guerre

Dernière sentinelle d'un monde disparu Pour Hélie de Saint Marc, Lazare Ponticelli a reçu hier un hommage solennel aux invalides.
Italien de naissance et Français de préférence, pour Max Gallo, "son destin se dresse contre l'égoïsme, la facilité, la soumission, le désespoir" il avait fini par accepter un hommage national et une messe pour, "ses camarades morts dans cette horreur de la guerre, qu'il avait promis de ne jamais oublier"
Dans le style très reconnaissable de son conseiller Henri Guaino, Nicolas Sarkozy a rappellé les deux premiers morts de la guerre
"Ils avaient 20 ans, les mêmes rêves d’amour ... Ils ne connurent pas les nuits de pluie ... Ils ne se battirent pas sans relâche contre la boue" Sans se poser de questions sur le refus de la paix proposée en 1917 par le bienheureux Charles Ier d'Autriche et sur les impasses du traité de Versailles
Le président ne garde de la guerre qu'une morale minimale qui veut que " la compréhension, le respect et la solidarité humaine sont les seuls remparts contre la barbarie"

Dès Novembre 1914, le pape Benoît XV allait plus loin "depuis que les préceptes et les règles de la sagesse chrétienne ... ont cessé de présider au gouvernement des États, ceux-ci ont commencé, ... à chanceler sur leurs bases …
En effet, Jamais peut-être, plus que maintenant, on n'a parlé de fraternité humaine : Cependant, à dire vrai, jamais la fraternité n'a été moins pratiquée que de nos jours.
Les haines de race sont portées au paroxysme ;
les peuples sont divisés par leurs rancunes encore plus que par leurs frontières ;
au sein d'une même nation et dans les murs d'une même cité, les différentes classes de citoyens se jalousent mutuellement,
et chez les individus tout est réglé par l'égoïsme devenu la loi suprême.

L'utilisation de la mémoire des souffrances de la Grande Guerre par le président est en décalage avec son comportement et ne doit pas nous écarter de la réflexion sur nos engagements patriotiques.

20 03 2008

Le déclin de l'amour est il inéluctable?

Entendu à la radio cette réflexion de Mishima, vomissant le Japon en pleine croissance économique après guerre.

L'éclipse des rois signerait et révèlerait une évolution inéluctable des sociétés "modernes"
Ils étaient le lieu commun de l'amour, le coeur et le centre d'une pyramide de relations et de services personnels, la société moderne isole et fragmente, les rois sont devenus inutiles et l'amour entre les hommes inutile.

C'est un lieu commun, est il véridique?

L'écran de l'ordinateur, la vie en appartements, les temps de transports, le divorce et l'esprit des lois. Tout semble nous isoler les uns des autres, et cependant?
Une fille dans le métro téléphone "je suis à Miromesnil, j'arrive". Le besoin de communiquer ne s'est pas réduit et les moyens que la technique et la vie sociale nous offre sont neutres. C'est à nous de les utiliser pour rencontrer et pour aimer.

La bulle du monde du spectacle est pour nous un obstacle plus sérieux. Les nouvelles qui nous effraient, le climat qui se détraque et les dernières nouvelles de Carla créent un voile de sidération qui nous éloigne du monde. Il nous faut peut être seulement jeter notre télévision par la fenêtre un instant pour retrouver de temps de se rencontrer, de parler les uns avec les autres et d'agir ensemble.

Administration