Le ministre à l'air plein de bonnes intentions quand il présente les nouveaux programmes de l'école primaire



La liberté d'enseigner la lecture de manière syllabique et explicite, en commençant par les lettres et les syllabes est elle rétablie? Ce n'est pas évident.
Le diable se cache souvent dans le détail des textes de l'éducation nationale, lisons les : "Au cours préparatoire, l’apprentissage de la lecture passe par le décodage et l’identification des mots et par l’acquisition progressive des connaissances et compétences nécessaires à la compréhension des textes. Le code alphabétique doit faire l’objet d’un travail systématique dès le début de l’année. Les apprentissages de la lecture et de l’écriture, qu’il s’agisse des mots, des phrases, des textes, menés de pair, se renforcent mutuellement tout au long du cycle. ...
Dès le cours préparatoire, les élèves s’entraînent à déchiffrer et à écrire seuls des mots déjà connus . Cet entraînement conduit progressivement l’élève à lire d’une manière plus aisée et plus rapide (déchiffrage, identification de la signification).

L'idéologie n'est pas morte non plus, c'est toujours le formatage républicain : "Ils acquièrent une première compréhension des symboles de la République et apprennent notamment à reconnaître la Marseillaise et à se lever lorsqu’ils l’entendent, le drapeau tricolore, le buste de Marianne, ou la devise “Liberté, Égalité, Fraternité”. associé à une morale de l'injonction plus de que de l'amour -“La liberté de l’un s’arrête où commence celle d’autrui”, “Ne pas faire à autrui ce que je ne voudrais pas qu’il me fasse”-

C'est aussi toujours la même histoire de France : "Richelieu, Galilée, La monarchie absolue en France, Les Lumières. .La Révolution française et le Premier empire : l’aspiration à la liberté et à l’égalité, la Terreur".
Pourquoi ressasser par exemple Henri IV et la fausse tolérance de l’édit de Nantes ou l'absolutisme alors que les historiens ont mis au jour la lutte des Etats Généraux de 1588 contre l'absolutisme et pour la défense de la foi catholique contre les persécutions protestantes.
Redonner des dates à connaître est une très bonne idée, ce n'est pas une raison pour ressortir toujours les mêmes

Il ya cependant un point très positif : la place dominante d'une liste organisée et claire de connaissances et de structures logiques à enseigner, par exemple en histoire des arts du cours moyen "Un château fort ; une église romane ; une église gothique ; une grande mosquée (Damas, Kairouan, Cordoue) ; une maison à colombage ou une halle ; une cité fortifiée (Carcassonne) ; le Mont Saint-Michel."

La pédagomanie recule. L'art d'apprendre à pisser dans un violon suivant la méthode Freinet ou suivant la méthode du maître nageur sont assez nettement laissées de côté. Les vieilleries des pédagomanes laissent toutefois des traces : en fin de CE1, Il faut aussi atteindre de vagues objectifs
"- observer et mener des investigations ;
- échanger, décrire, comparer, questionner, justifier un point de vue ;
- commencer à s’approprier un environnement numérique.

Il faut d'abord donner des cadres de pensée très fermes et très structurés aux enfants qui vivront dans un univers numérisé et relié à internet , pour qu'ils puissent se retrouver parmi la masse des connaissances qu'ils reçevront de leurs ordinateur

Image Base Joconde / Musée d'Orsay : la leçon de botanique (et les deux pédagogies)