Les poissons féminisés par les hormones des pilules contraceptives ne se reproduisent plus assez et laissent la place à des proliférations de méduses. Cet être en partie asexué, capable de s'autoreproduire par bourgeonnement et qui ne meurt qu'une fois épuisé son stock de cellules sexuelles, n'a que faire de la disparition des mâles...



« Les pilules contraceptives et les traitements de la ménopause sont une cause probable de la prolifération des méduses », assure Jacqueline Goy, spécialiste mondiale de ces invertébrés marins. … 650 millions de femmes utilisent aujourd'hui la pilule contraceptive. Les hormones qu'elle contient, comme le puissant oestradiol, une fois rejetées par les urines, se retrouveraient en partie dans la mer, …
« L'incidence de ces hormones sexuelles est un phénomène particulièrement inquiétant, dont la plupart de mes confrères biologistes marins n'ont pas conscience … l'industrie pharmaceutique n'a pas envie que l'on cherche dans cette direction... »
La surpêche, qui fait disparaître les prédateurs des méduses favorise aussi les proliférations décrites dans cet article du Point. (merci à S pour l'info)