Une jeune femme catholique est morte assassinée dans le RER, après s'être courageusement défendue contre celui qui voulait la violer.
Le Salon Beige et Polydamas nous en font le récit.
Ce don du courage au moment essentiel et pour l'essentiel, est très mystérieux. C'est ce que nous demandons en disant "maintenant et à l'heure de notre mort".
Cela nous rappelle aussi que nous ne connaissons pas l'heure du grand bilan de notre vie et que, suivant le livre de la Sagesse, chapitre 4, 16-17
"la jeunesse arrivée si vite à la perfection condamne la longue vieillesse de l'homme injuste.
Ils verront la fin du sage, mais sans comprendre les desseins de Dieu sur lui, ni pourquoi le Seigneur l'a mis en sûreté
."


(Saint Pierre soignant Sainte Agathe)

C'est aussi une occasion de rappeller le souvenir d'autres jeunes filles tuées en défendant leur pureté
Sainte Cécile qui "déclara à son mari Valérien, la nuit de ses noces, qu'un ange veille sur sa virginité, et que seul le baptême permet de voir cet ange. Refusant de sacrifier aux dieux, elle fut condamnée à être décapitée."
Sainte Agathe "Très jeune, elle décide de conserver sa virginité afin d'honorer Dieu. Plus tard, elle repousse les avances du gouverneur de la ville de Catane" et fut martyrisée. (source)
Plus près de nous, le pape Jean-Paul II a en effet canonisé en 1987 une jeune Polonaise, Caroline Kozka, assassinée en 1914 par un soldat russe, en défendant sa virginité" et sainte Maria Goretti qui obtint la conversion de son meurtrier.

en n'oubliant pas tout ce qui peut faire naître des violeurs en série dans notre monde actuel.
Prions pour elle, pour sa famille et aussi pour son assassin