C'est la logique folle des "antiracistes" qui prétendent que toute forme de critique de l'islam est une "stigmatisation" des musulmans dans des procès ou des accusations contre AJM, Fanny Truchelut ou le Père Samuel.


Ce dernier est un prêtre syriaque chassé de Turquie qui dénonce directement les dangers de la présence de l'Islam.
Son parcours personnel et le génocide lent et douloureux subi au long des siècles de soumission à l'Islam par les syriaques peuvent donner un certain poids à ses avertissements.



75% des Syriaques du Tour Abdin sont morts pendant le génocide des chrétiens de Turquie (et pas seulement des arméniens) commencé en 1915. Ceux qui ont survécu étaient dans les villages fortifiés comme Aïn Wardo (photo) , qui n'ont pas été pris par les turcs et les Kurdes.