Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Aller à la page d'accueil

Archives du WebAnnales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

Annales histoire société christianisme / unvoyageauliban.2

« août 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

31 08 2007

Qui a envie de payer la redevance pour promouvoir l'athéisme, le déracinement et l'obsession sexuelle?

Au long des routes de France, on ne trouve le plus souvent que les radios d'Etat pour écouter parler. C'est très souvent vomitif.

Michel Onfray dispose d'une heure pour diffuser ses idées (pour la philosophie je n'en sais rien, mais quand il parle d'histoire c'est de la pure bouffonnerie). Il le fait tous les soirs de l'été de 19 à 20 heures, au non de son association qu'il a nommé du titre usurpé d'Université Populaire. A la limite, pourquoi pas, mais alors il faudrait qu'il dispose d'un temps de parole qui soit partagé avec des penseurs chrétiens; pourquoi ne pas donner la parole à René Girard par exemple.
Encore une émission totalement unilatérale hier soir contre l'accouchement sous X. Pas une voix dissidente pour expliquer qu'il est des souffrances bien plus répandues qui n'ont pas le droit de se dire, et que la rançon de la levée légale du secret des origines n'est pas la révélation d'une vérité cachée, mais la mise à mort par avortement d'encore plus d'enfants. Les efforts légitimes de certains enfants adoptés pour renouer avec leurs géniteurs seraient sans doute plus paisibles sans cette revendication inconsidérée.
On à là une révélation du primat des sentiments et des sensations dans le mythe de l'enfant désiré: "est ce que tu m'as un peu désiré quand même?". La transmission des gènes et de la matière l'emporte totalement sur les héritages acceptés et choisis. La croyance contemporaine serait elle aussi seulement une affaire de sensations.
Dans notre époque "sans foi ni loi" on a du mal a accepter le réel dans la Foi, l'Espérance et la Charité et par là même à accepter les enfants pour ce qu'ils sont au moment où ils arrivent. L'idée d'accepter encore plus un enfant confié à l'adoption pas sa mère devient alors choquante, il n'y a pas de désir, pas de transmission biologique, seulement le choix d'aimer.

Les hommes de Radio France sont des professionnels, qui font de bonnes émissions, mais en suivant le sens du vent idéologique. Sur France Inter, l'Afrique enchantée était bien sympathique, quoiqu'un peu paternaliste, mais pourquoi ne pas parler aussi de la France et de l'Europe enchantée. Pourquoi y faire l'histoire de l'Egypte sans faire référence aux chrétiens coptes ... un petit oubli en passant.

Par contre mai 68 n'est pas oublié. Le visage frippé des adeptes de slogans aussi délicats que "plus je fais l'amour, plus j'ai envie de faire la révolution et plus je fais la révolution plus j'ai envie de faire l'amour" nous tartinent le récit tortueux de leurs échecs amoureux pendant deux heures toutes les fins d'après midi avec l'émission Pénélope.com

L'honneur des ondes n'est pourtant pas totalement perdu. On y entend aussi de bien beaux moments, dans la nuit du 30 août une émission sur le musée de l'outil et de la pensée ouvrière, fondé par un jésuite, une émission de RCF, Radio Chrétiennes Francophones.
France Culture sait aussi apporter des moments de réflexion, avec par exemple le 31 août la première de Place de la Toile qui mène des réflexions sur le nouveau monde numérique

C'est sur Internet qu'on peut trouver sans peine des médias catholiques ou simplement réalistes qui échappent à la matrice non-culturelle qui étouffe les radios d'Etat. Ils sont sur la page de "sites pour un mai 68 de droite" : KTO. Télévision et vidéos / RCF. Emissions de radio / Télé lumière. Télévision catholique libanaise / ETWN. Télévision catholique aux Etats Unis / Radio Silence. / Radio Courtoisie+ liens cités dans les émissions / Arcole . Malliarakis, et enfi le remarquable site de radio canal académie, issu des diverses sections de l'Académie Française.

22 08 2007

Articles du jour

Socialistes contre l'adoption par les homosexuels et le pacs. en Guadeloupe.

Spot de la SPA contre la corrida.
Le monde vu d'un oeil de chat.
Statistiques en temps réel : naissances, morts, avortements et connexions sur internet. par

Ils veulent noter les média. mais sans être "partisans".
Il faut payer pour échapper à l"espionnage par sa carte orange.

21 08 2007

Les communistes combattent "l'antisémitisme fasciste", malgré leur long passé de lutte contre les juifs

Ici : "Nous les communistes, nous avons toujours combattu l’antisémitisme", hélas les controverses historiques montrent l'inverse : Communistes face aux juifs, Proudhon et Marx antisémite, assimilation, instrumentalisation et persécution, liquidation du comité anti fasciste juif, procès slansky, Pauker et Rajik "une affaire Dreyfus internationale", en Pologne en 68, refuzniks, complot des blouses blanches ,
Quelques citations "Staline et les juifs: L'antisémitisme russe: une continuité du tsarisme au communisme", Arkadi Vaksberg, Editions Robert Laffont, 2003
Page 37 : Lénine partisan de l'assimilation des Juifs dans la masse du peuple soviétique : « Seuls des petits-bourgeois juifs réactionnaires peuvent vociférer contre l'assimilation, dans la mesure où ils prétendent faire tourner à rebours la roue de l'Histoire. »
Page 38 : Opinion de Staline sur les Juifs de l'empire russe, émise juste avant le déclanchement de la première guerre mondiale : « Une entité mystique, insaisissable et fantomatique ».
Page 104 : Eté 1934, « les Juifs constituent 31% des cadres dirigeants du NKVD », 39% en automne 1936, plus que 4% en été 1939. Page 225-229: Vague d'antisémitisme d'Etat en 1949: licenciements, arrestations.
Page 227: Prose d'un auteur juif proche du pouvoir: "...l'invasion juive dans la sphère culturelle et idéologique".
Pages 233-234: "Solution finale" stalinienne de la "question juive".
Page 238: Forte composante antisémite des purges dans les "Pays Frères" de l'Est européen en 1952.
Page 241: Plus de deux millions de Juifs en URSS. "Quand il [Staline, fin 1952] disait que tout Juif était un agent américain, il devait avoir en tête un plan d'action."
1953: Le début du complot des médecins juifs.
Les partis du Kominform des pays occidentaux ont en bonne partie soutenu la condamnation des médecins. Le Parti communiste français (PCF), par la personne d'Auguste Lecœur, publia dès le 22 janvier un communiqué dans le journal communiste L'Humanité: « Lorsque, en Union soviétique, est arrêté le groupe des médecins assassins travaillant pour le compte des services d’espionnage terroristes anglo-américains […], alors, la classe ouvrière applaudit de toutes ses forces. » A ce communiqué s'ajoutait celui de médecins membres du PCF, par la personne de Raymond Leibovici (chirurgien, ancien membre du mouvement de résistance communiste Front national): "Les médecins français estiment qu'un très grand service a été rendu à la cause de la paix par la mise hors d'état de nuire de ce groupe de criminels, d'autant plus odieux qu'ils ont abusés de la confiance naturelle de leurs malades pour attenter à leur vie."[2]

Administration